Une spécialiste renommée pour l’excellence de ses soins et sa présence dans la collectivité

Le 1 décembre 2020 | Auteur : Personnel du Collège royal
1 min de lecture

La Dre Paula Gordon est la lauréate du Prix d’excellence — Spécialiste de l’année 2020 pour la région 1

La Dre Paula Gordon (Photo soumise)

Des milliers de femmes ne seraient pas en vie aujourd’hui, ou subiraient les effets indésirables dus aux traitements, sans l’ingéniosité, les normes éthiques et la détermination de la Dre Paula Gordon, FRCPC. C’est ce qu’affirme la Dre Marie-Josée Cloutier, FRCPC, radiologue et collègue de longue date de la Dre Gordon à l’Université de la Colombie-Britannique (UCB).

La Dre Gordon est professeure clinique au Département de radiologie de l’UCB et directrice médicale émérite du Sadie Diamond Breast Program du Women’s Hospital de la Colombie-Britannique. Elle fut l’une des premières à pratiquer une biopsie mammaire guidée par échographie et à démontrer que l’échographie peut détecter les cancers qui passent souvent inaperçus lors d’une mammographie.

« La Dre Gordon a su faire rayonner le Canada à l’étranger en tant qu’experte et militante de renommée mondiale du dépistage du cancer du sein, soutient la Dre Cloutier. Elle est devenue une sommité de la santé publique, au même titre que sa notoriété bien établie dans le domaine du cancer du sein. »

La mission professionnelle de la Dre Gordon est claire : assurer le dépistage précoce du plus grand nombre possible de cancers du sein afin de réduire le nombre de décès attribuables au cancer du sein et d’offrir aux femmes plus d’options de thérapies moins vigoureuses. Elle milite notamment en faveur d’un dépistage échographique supplémentaire pour les femmes aux seins denses car la mammographie n’est pas toujours suffisante.

La Dre Gordon est également connue et appréciée pour son rôle de mentor auprès des étudiants en médecine, des résidents en radiologie et des stagiaires en imagerie mammaire, et pour les conseils qu’elle donne aux patients et au public sur la santé du sein. Elle réclame avec ferveur que les médecins, d’autres professionnels de la santé de première ligne et les femmes soient mieux informés au sujet de la santé du sein et des options de dépistage du cancer à leur disposition.

« En 2020, le monde adhère de plus en plus aux recherches que la Dre Gordon mène depuis 20 ans, fait remarquer la Dre Jean Seely, FRCPC, chef de l’imagerie mammaire et professeure de radiologie à l’Université d’Ottawa. Toutes les grandes conférences de radiologie la citent. On la considère comme un modèle d’excellence clinique et de juste défense des intérêts. »

« Je suis avant tout une clinicienne, et je veille au bien-être des femmes, confie la Dre Gordon. Si, dans ma pratique, j’observe des éléments que je juge importants de quantifier et de partager, j’en fais une expérience de bénévolat. »

À long terme, la Dre Gordon espère sensibiliser les décideurs canadiens au fait que les lignes directrices relatives à la santé des seins doivent être fondées sur les meilleures données possible.

« Ce n’est malheureusement pas le cas actuellement. »


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer