Une réflexion féconde pour une meilleure formation sur les soins aux Autochtones

Le 8 juin 2021 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 3 min

« Il est dans l’intérêt général de remédier aux inégalités en santé des Autochtones. » 

Le nouveau Guide sur l’intégration de la santé des Autochtones à la formation médicale postdoctorale spécialisée s’ajoute aux ressources sur la santé des Autochtones créées par le Comité sur la santé des Autochtones (CSA), une instance indépendante au Collège royal composée de médecins, d’érudits et d’autres professionnels des sons de santé autochtones.

Destiné aux facultés de médecine qui souhaitent améliorer les programmes d’études sur la santé des Autochtones, ce guide, dont la lecture est agréée aux fins du programme de Maintien du Certificat (MDC), peut aussi les aider à créer des outils d’évaluation, des ressources de perfectionnement du corps professoral et des critères d’évaluation de programme.

Changer le discours

La Dre Sarah Funnell (Photo soumise)

La Dre Sarah Funnel, FRCPC, membre du CSA et collaboratrice mentionnée dans le guide, précise que ses collègues jugeaient important de ne pas perpétuer les stéréotypes en présentant la santé des Autochtones à la communauté de la formation médicale postdoctorale (FMPD).

D’origine algonquine et tuscarora, la Dre Funnel se souvient d’expériences « embarrassantes » vécues lors de ses études en médecine en écoutant des discussions sur les perceptions couramment admises au sujet des communautés autochtones et de leur bien-être.

« Depuis toujours, les programmes de formation font état du piètre état de santé des Autochtones et de l’attitude paternaliste à leur égard; ils ont besoin d’aide parce qu’ils sont vulnérables et nous (médecins) sommes les seuls à pouvoir les aider, explique-t-elle. Leur piètre état de santé est d’origine structurelle et la force ne leur fait pas défaut, bien au contraire. »

L’optique dans laquelle le guide a été conçu est fondée sur les droits; les peuples autochtones exercent leur droit à l’autodétermination, font leurs propres choix pour assurer leur bien-être, et nous, médecins, sommes invités, à être leurs partenaires et non leurs guides. Les auteurs nous encouragent aussi à adopter une approche globale à l’égard de la personne, à poser des questions sur le rôle de la famille et de la communauté pour maintenir la personne en bonne santé.

« Il faut plus de temps pour établir des relations et la confiance entre le patient et le médecin, mais cela en vaut la peine », affirme la Dre Funnel au sujet de cette approche.

Réfléchir et améliorer les soins pour tous

La Dre Funnel souhaite avant tout que le guide, ou toute ressource sur les soins adaptés à la culture, permette aux médecins de comprendre le rôle crucial de la réflexion dans leur travail. Le fait de les inciter à réfléchir au rapport de force entre les patients et les médecins ou au rôle de la culture dans le bien-être des patients peut les encourager à utiliser de nouvelles façons de communiquer et d’élaborer des plans de traitement.

Selon la Dre Funnel, la prestation de soins de qualité aux peuples autochtones peut sembler différente, mais il est dans l’intérêt général de remédier aux inégalités en santé des Autochtones.

La lecture des ressources suivantes sur la santé des Autochtones est agréée aux fins du programme de MDC :

  • Guide d’introduction à la santé des Autochtones:  Fournit des renseignements de base sur la santé des Autochtones, y compris des études de cas sur des expériences vécues par des Autochtones.
  • Guide sur l’intégration de la santé des Autochtones à la formation médicale postdoctorale spécialisée : Destiné aux facultés de médecine qui souhaitent améliorer les programmes d’études sur la santé des Autochtones.
  • Intégration de la santé des Autochtones à la formation médicale postdoctorale : une analyse contextuelle – Aperçu de l’« état de préparation » des 17 facultés de médecine au Canada à l’intégration de la santé des Autochtones aux programmes de formation médicale postdoctorale.
  • Conseils sur la sécurité culturelle pour les cliniciens pendant la pandémie de COVID-19 : Cinq conseils qui feront découvrir aux professionnels de la santé des façons d’adopter des pratiques adaptées aux réalités culturelles au moment de traiter les patients autochtones atteints de la COVID-19.

Lisez notre énoncé public : Le Collège royal déplore la perte tragique de 215 enfants autochtones


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer