Un cardiologue prépare les stagiaires à trouver les réponses

Le 30 novembre 2020 | Auteur : Personnel du Collège royal
1 min de lecture

Le Dr Martin Gardner est le lauréat du Prix du Mentor de l’année 2020, région 5

Martin Gardner, MD, FRCPC, directeur de la Clinique des cardiopathies au Centre des sciences de la santé QEII à Halifax, est le genre de mentor que d’anciens stagiaires consultent des années plus tard.

Martin Gardner

Le Dr Martin Gardner (Photo soumise)

« C’est un clinicien expert qui sait écouter et qui vous aide à résoudre vos problèmes et aborder vos préoccupations afin de déterminer la prochaine étape la plus efficace », précise Simon Jackson, MD, FRCPC, en stage de perfectionnement à l’Université Dalhousie.

« Je suis l’une des nombreuses personnes chanceuses à compter sur le Dr Garder comme mentor depuis ma résidence en cardiologie et je communique encore avec lui lorsque j’ai un cas difficile ou une décision difficile à prendre », affirme Catherine M. Kells, MD, FRCPC, aussi cardiologue à cette université.

John Sapp, MD, FRCPC, professeur à l’Université Dalhousie et président de la Société canadienne de rythmologie, se souvient de l’influence du Dr Gardner au début de sa carrière d’enseignant. « Il s’est fait un devoir de respecter l’expertise de ses collègues et de contribuer aux soins aux patients, que ce soit par téléphone, en interprétant un électrocardiogramme transmis par télécopieur ou en participant aux soins cliniques. Il nous a tous enseigné à être des consultants réceptifs et accessibles. »

« Il a été une source d’inspiration pour moi et beaucoup d’autres, car il représentait le médecin spécialiste universitaire idéal. »

L’une des plus grandes leçons que le Dr Gardner a apprises auprès de ses mentors est de donner aux patients les moyens de prendre eux-mêmes leurs décisions, qui sont les meilleures pour eux.

« Au début de ma carrière, nous voulions offrir une meilleure insulinothérapie à une jeune patiente diabétique et mieux mesurer sa glycémie, et elle a refusé. Lors des tournées suivantes, j’ai demandé à mes collègues comment nous allions nous y prendre. Les conseils de ma mentore, Jean Gray, MD, FRCPC, m’ont surpris. »

« Cette personne prend ses décisions et vous devez en prendre acte. Elle est en mesure de le faire. Plusieurs de mes patients me demandent de les conseiller. Je leur dis que la décision leur revient. »

Pour le Dr Gardner, l’une des plus grandes satisfactions que procure le mentorat est de constater qu’une personne comprend ce qu’elle avait du mal à comprendre, et passe à la prochaine étape en éprouvant une sorte d’excitation ou de bonheur. « Les patients qui reprennent contact avec moi pour me demander de les conseiller parce qu’ils ont confiance en moi me procurent aussi beaucoup de satisfaction. »


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer