Traiter le glaucome en Côte d’Ivoire

Le 28 septembre 2020 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 2 min

Ce projet a reçu une subvention du nouveau programme de Développement, aide et collaboration à l’échelle internationale du Collège royal en 2020. Cette subvention appuie des projets visant à améliorer l’enseignement aux professionnels de la santé et à renforcer les capacités locales dans les pays à faible et moyen revenu.


Le glaucome est la cause principale de cécité irréversible. Il est particulièrement courant parmi les populations d’Afrique de l’Ouest. Un solide partenariat entre le département d’ophtalmologie de l’Université Laval et un ophtalmologiste africain éminent a donné lieu à un important effort d’amélioration des soins aux patients atteints de glaucome en Côte d’Ivoire.

2019 – L’équipe photographie le nouveau centre d’ophtalmologie du Dr Jérémie Agré à Abidjan, en Côte d’Ivoire (Photo soumise)

Le projet — codirigé par Andrew Toren, MD, FRCSC, de l’Université Laval, et Jérémie Agré, MD, un ophtalmologiste de la Côte d’Ivoire — comporte deux facettes :

  • le développement des ressources humaines et la conception d’un programme d’études afin d’offrir aux ophtalmologistes et au personnel soignant la formation nécessaire au traitement du glaucome;
  • la création de centres régionaux qui fourniront des services de dépistage et de traitement du glaucome ainsi que la mise sur pied ultérieure d’un centre régional d’excellence pour le traitement du glaucome.

« À l’heure actuelle, de nombreux habitants de la région sont atteints de glaucome avancé et doivent être opérés, affirme le Dr Toren. Mais très peu d’ophtalmologistes en Côte d’Ivoire se sentent à l’aise de réaliser une chirurgie du glaucome. »

Le projet, qui sera mené en collaboration avec des ophtalmologistes locaux et des organismes non gouvernementaux locaux et internationaux, s’appuiera sur un programme d’études et la formation pratique pour faire en sorte qu’un plus grand nombre d’ophtalmologistes soient en mesure de traiter le glaucome.

De l’évaluation à l’excellence

Cette année, pour commencer, le Dr Toren mènera une évaluation sur place des centres d’excellence éventuels et établira un plan de formation initiale à l’intention des spécialistes locaux du glaucome. Financé en partie par le programme de Développement, aide et collaboration à l’échelle internationale du Collège royal, le projet s’étendra jusqu’à l’automne 2022, année où le futur centre d’excellence ouvrira ses portes.

« Les répercussions se feront sentir progressivement, explique le Dr Toren. Nous nous attendons toutefois à ce que les gens commencent à se faire opérer et à profiter de notre projet dès son lancement. Nous espérons qu’à long terme, la formation efficace et la création d’un centre d’excellence permettront d’offrir des soins soutenus du glaucome partout en Côte d’Ivoire. »

Des solutions réalisables et reproductibles

À l’automne 2020, les Drs Toren et Agré souhaitent former quatre ophtalmologistes travaillant dans quatre centres différents du pays. Les plans futurs dépendront de l’évolution du projet et de la capacité développée par les partenaires dans les centres de formation. « Pour l’instant, nous cherchons à mettre en œuvre des solutions réalisables et reproductibles », mentionne le Dr Toren.

 


En raison de la COVID-19 et des restrictions de voyage, plusieurs activités de projet prévues plus tôt cette année ont été reportées. Certaines d’entre elles ont depuis repris, tandis que d’autres seront relancées au moment opportun, lorsqu’il sera sécuritaire de le faire.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer

Lazare Sagno | September 8, 2021
Salut Je suis un jeune guineen vivant avec le glaucome Je voudrais me depqcer pour la cote d'ivoire Car depuis des années je suis des traitements mais ma vision continue a baisser Donc j'aimerais avoir votre adresse.
L’Équipe des Communications du Collège royal | February 23, 2022
Merci pour votre commentaire. Malheureusement, nous ne pouvons pas offrir de conseils médicaux ni mettre d’éventuels patients en contact avec des médecins.