Se dévouer à la cause des grands brûlés

Le 1 décembre 2020 | Auteur: Personnel du Collège royal
1 min de lecture

Le Dr Shahriar Shahrokhi est le lauréat du Prix d’excellence – Spécialiste de l’année 2020 pour la région 3

Le Dr Shahriar Shahrokhi, FRCSC, FACS, est bien connu pour son expertise clinique, son engagement envers la formation médicale et son dévouement absolu aux intérêts des patients. Les victimes de brûlures de partout en Ontario traitées au Centre des grands brûlés Ross Tilley du Centre des sciences de la santé Sunnybrook peuvent ainsi compter sur ses connaissances et sa compassion.

Le Dr Shahriar Shahrokhi (Photo soumise)

« Je suis moi-même chirurgien intensiviste, et je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui puise aussi harmonieusement dans ses connaissances impressionnantes en chirurgie, en médecine de soins intensifs et en anesthésie pour répondre à tous les besoins médicaux de ses patients, admet le Dr Jack Rasmussen, spécialiste des soins aux grands brûlés à l’hôpital QEII d’Halifax. Il… incarne le médecin, l’enseignant et le collègue que nous devrions tous aspirer à devenir. »

Le Dr Shahrokhi est arrivé au Centre Ross Tilley pendant son stage de perfectionnement en 2006, et il s’est rapidement fait connaître en tant qu’expert des plaies complexes. Comme les médecins lui demandaient conseil pour traiter des plaies, il a créé le Service de consultation sur les blessures complexes au Centre Sunnybrook. Ce service fournit aux équipes cliniques des évaluations avancées, des conseils d’intervention et des recommandations de soins.

« Si nous pouvons mieux traiter les plaies dans certains cas plus complexes, nous pourrons peut-être améliorer les résultats des patients, réduire les séjours à l’hôpital et centraliser ce qui existe déjà dans le système, avance-t-il. Beaucoup de gens se sont investis dans ce projet (il y a deux ans), et nous avons encore beaucoup à faire pour offrir les soins que nous souhaitons offrir à l’hôpital. »

Le Dr Shahrokhi est aussi connu en tant que chef de file de la gestion de la douleur. « Nous savons qu’il y a des conséquences si nous n’offrons pas des soins à la hauteur pour gérer la douleur, fait-il remarquer. Non seulement la confiance des patients s’effrite, ils sont en proie au trouble de stress post-traumatique et à la dépression. J’ai tenté d’aborder la question en offrant des soins adaptés pour gérer la douleur. Il n’y a pas de solution universelle. »

Il attribue les bons résultats des patients à la polyvalence de l’équipe.

« Il reconnaît ouvertement que les enseignements du personnel infirmier sénior lui ont été utiles pendant son stage de perfectionnement, et il continue d’intégrer des occasions d’apprentissage où les stagiaires en médecine peuvent tirer parti des expériences du personnel infirmier », confie Kimberly Furtado, infirmière au Centre Ross Tilley.

« Le Dr Shahrokhi prêche vraiment par l’exemple, fait observer le Dr Luis Enrique Meza, stagiaire clinique au Centre Ross Tilley. Il tient à ce que nous – stagiaires, résidents et étudiants en médecine – devenions d’excellents chirurgiens et cliniciens parce qu’il souhaite que la prochaine génération de médecins offre les meilleurs soins possible aux patients. »

Le Dr Shahrokhi se dit « estomaqué » de recevoir le Prix du spécialiste de l’année du Collège royal. « C’est un immense honneur que je partage avec mon équipe de travail… une équipe qui me donne la latitude nécessaire pour expérimenter et perfectionner mes compétences en espérant améliorer les soins que nous offrons aux patients. »


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer