Rendez-vous avec le Dr Henry Annan – la nouvelle voix des résidents au Collège royal

Le 17 septembre 2021 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 2 minutes

Ce résident de 3e année en pédiatrie souhaite introduire une solide perspective de promotion de la santé au Conseil

Pour le Dr Henry Annan, l’avenir de la pédiatrie est étroitement lié à la responsabilité des médecins de s’associer à des causes sociales hors du milieu hospitalier ou clinique.

« Je suis tombé sur un article selon lequel près de 90 % du fardeau de la maladie associé aux changements climatiques serait porté par les enfants de moins de cinq ans, affirme ce résident de 3e année à l’école de médecine de l’Université Dalhousie. Cela m’a bouleversé d’apprendre que les changements climatiques auront une incidence disproportionnée sur mes patients. »

Il a appris que ses pairs, et le personnel de pédiatrie en général, n’étaient pas au courant de ces faits.

Dr Henry Annan (photo soumise)

« Si les pédiatres n’en parlent pas, alors qui va en parler? Qu’il s’agisse de changements climatiques ou de racisme, je crois que le travail des pédiatres s’étend aujourd’hui bien au-delà du fait de prescrire des médicaments ou d’opérer des patients, dit-il. De plus en plus d’étudiants en médecine, de résidents et de médecins prennent le rôle de promoteur de la santé très sérieusement, et j’aime ça. »

Promotion de la santé, honnêteté et efforts concertés

Le Dr Annan s’est fixé l’objectif d’intégrer cette perspective de promotion de la santé à son nouveau rôle de membre résident du Conseil du Collège royal, le corps administratif qui supervise les politiques, les décisions et la stratégie à long terme de l’organisation. Il souhaite entrer en contact avec les résidents pour en apprendre plus sur leurs préoccupations et les enjeux auxquels ils font face, plus particulièrement sur l’incidence de la COVID-19 sur la formation, le mieux-être des résidents et La compétence par conception.

« J’espère apporter un regard honnête sur les politiques, et transmettre avec franchise ce qui est bien pour les résidents, et ce qui ne l’est pas », dit-il.

L’intérêt du Dr Annan pour la formation médicale, le leadership des médecins et l’équité en santé – et la manière dont la formation médicale peut être utilisée comme un moyen de faire progresser ces enjeux – se reflète dans ses activités de bénévolat aux échelons national et local. Le Dr Annan a été président de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC), puis membre de son conseil. Il a été membre du comité sur le jumelage des résidents de l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) et membre du conseil d’administration de l’Association médicale canadienne (AMC). Il a récemment été membre du conseil de Réseau Santé Nouvelle-Écosse, à Halifax, une organisation qui améliore l’accès à des services et à des soins de santé en français.

Bien que le Dr Annan admette que le système canadien de formation médicale est complexe, son expérience au sein de la FEMC, de l’AMC et d’autres organisations l’a aidé à comprendre les mandats et les rôles des différentes organisations, la façon dont elles sont interreliées et les processus de prise de décision qui permettent de faire changer les choses.

« En fin de compte, ce que nous voulons tous est une expérience de formation positive pour les stagiaires et des normes élevées de formation médicale au Canada. Ce que je trouve le plus gratifiant et stimulant est notre reconnaissance du fait que nous travaillons tous ensemble à l’atteinte d’un même objectif, peu importe nos différents points de vue sur la manière d’y parvenir – garder cela à l’esprit représente pour moi une stratégie gagnante. »


Mots-clés