« Que se passerait-il si… » et « Pourquoi pas? » Réflexions sur mes 13 années en tant que directeur général du Collège royal

Andrew Padmos
18 décembre, 2019 | Auteur: Dr. Andrew Padmos
Lecture de 4 min

Chers collègues,

J’aimerais profiter de mon dernier message en tant que directeur général du Collège royal pour vous remercier sincèrement de votre adhésion au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, de votre dévouement sans bornes et de vos contributions professionnelles au profit de la santé et du bien-être des patients, des collectivités et des populations du Canada.

Le Collège royal met tout en œuvre pour transformer vos façons de faire en normes, en examens et en processus d’agrément qui permettront aux futurs membres de recevoir la formation, la certification et le soutien nécessaires afin qu’ils puissent, à leur tour, contribuer au service, aux soins et à l’avancement des connaissances tout au long de leur carrière.

Ce départ à la retraite m’a manifestement obligé à vider mon bureau et déménager mes effets, mais j’ai aussi eu l’occasion de songer aux bienfaits de ma carrière et de ma vocation médicale en cette période de croissance, de changement et de grandes réjouissances. J’ai consacré beaucoup d’heures à ma carrière mais celle-ci n’a jamais représenté un fardeau, plutôt une source infinie d’enthousiasme et de bonheur. De toute évidence, je n’aurais jamais pu accomplir autant de choses sans le soutien de mon épouse, Patricia, avec qui j’ai célébré cinquante ans de mariage en octobre.

Je dois également ajouter qu’il ne s’agit pas réellement d’une retraite mais plutôt d’un « renouveau », car j’ai accepté d’occuper le poste de dirigeant de Collège royal International pour un mandat d’un an, à partir de janvier. Je serai également ravi de poursuivre ma pratique en hématologie à Windsor, en Nouvelle-Écosse, où je dirige une petite clinique une fois par mois.

Avancées et projets futurs du Collège royal

J’ai toujours aimé les défis et les changements… J’ai probablement employé les expressions « Que se passerait-il si… », « Pourquoi pas? » et « Quand commence-t-on? » à outrance. J’ai offert du coaching et du soutien à une brillante équipe de directeurs, de gestionnaires et d’employés qui a su transformer les idées et les projets en programmes, en avancées et en résultats concrets.

Au cours des dernières années…

  • Nous avons collaboré avec d’innombrables Associés, résidents, doyens aux études postdoctorales et directeurs de programme de résidence. Ensemble, nous avons fait évoluer la formation médicale postdoctorale et la formation spécialisée des résidents en adoptant le modèle de La compétence par conception.
  • Nous avons consolidé les politiques de la santé, la défense des intérêts et la recherche au Collège royal en mettant l’accent sur la santé des Autochtones, la planification des effectifs médicaux et les populations vulnérables.
  • Nous avons donné suite aux invitations et aux occasions de partenariat et de rayonnement dans plus de 30 pays au moyen de conférences, d’alliances et d’ententes de consultation. Plus récemment, nous avons développé des projets d’aide et de développement à l’échelle internationale.
  • Nous avons toujours cherché à accroître la participation des membres, à rehausser la valeur du titre d’Associé et à faire valoir la pertinence du Collège royal chez les Associés et les intervenants. Les ressources que vous avez fournies au Collège royal ont été soigneusement prises en considération et mises à la disposition des membres et des Canadiens que nous servons.

Les Canadiens accordent une grande valeur à notre système de santé, dont ils font l’éloge la plupart du temps. La qualité des soins est excellente, mais l’accès laisse à désirer. Les ressources et la capacité ne permettent clairement pas de répondre aux besoins et aux attentes des patients et des collectivités. La sécurité des patients est à risque, tout comme le bien-être des Associés et d’autres cliniciens, qui présentent des signes évidents et alarmants de détresse et d’épuisement.

L’avenir est incertain; nous nous y préparons. Il nous faut garder espoir dans le système de santé, avoir confiance en nos capacités et maintenir des attentes élevées à l’égard des innovations du monde numérique et des promesses de la « médecine de précision ». Je suis toutefois convaincu que le Collège royal et ses partenaires en éducation, en formation, en recherche et en service clinique continueront de former des professionnels de la santé chevronnés, qui font preuve de compassion à l’égard de leurs patients et soutiennent leurs collectivités.

Merci aux employés et à mon équipe de soutien

Je travaille en équipe avec les employés qui constituent la « famille » du Collège royal, quelque 300 personnes très motivées et dignes de confiance qui ont vos intérêts à cœur. Nos activités reposent sur des milliers d’Associés qui s’investissent sans relâche au nom du Collège royal, des facultés de médecine, des centres de santé et des collectivités, et nous leur en sommes éternellement reconnaissants.

Je tiens à remercier les directeurs exécutifs, les directeurs et les gestionnaires du Collège royal pour leur soutien et leur patience. Je suis particulièrement reconnaissant à Mme Danielle Ryan, mon adjointe administrative, Mme Joanne Arsenault de l’Unité de la gouvernance et Mme Sandy Shearman, directrice des Communications. Sans elles, je n’aurais jamais été assez préparé pour mes réunions, mes déplacements ou mes activités quotidiennes.

Encore une fois, je suis ravi de vous présenter ma successeure : Susan Moffatt-Bruce, BSc, MD, PhD, MBA, MBOE, FACS, FRCSC, une femme dotée d’une expérience et de qualités exceptionnelles, qui assurera un leadership fort et défendra une vision claire pour le Collège royal.

“What if” and “Why not”? Reflections on my 13 years as Royal College CEO

Le Dr Padmos avec la Dre Susan Moffatt-Bruce

Il y a cinquante ans, je ne me serais jamais imaginé en poste à l’Université de Toronto, à l’Université McMaster, à l’Université de Calgary, au King Faisal Research Hospital and Research Centre de Riyad, à l’Université Queen’s et au Kingston Regional Cancer Centre, à l’Université Dalhousie et à Cancer Care Nova Scotia, et maintenant au Collège royal, à Ottawa. Il y a tant de gens que j’aimerais remercier… des mentors, des gens qui m’ont appuyé, des collaborateurs — et j’aurai l’occasion de le faire en personne — mais j’aimerais souligner l’extraordinaire appui que j’ai reçu des membres du Conseil du Collège royal et des sept présidents que j’ai eu l’occasion de côtoyer :

  • Ian Bowmer,
  • Franҫoise P. Chagnon,
  • Kevin Imrie,
  • Cecil Rorabeck,
  • Louis Francescutti,
  • Bill Fitzgerald et
  • Louise Samson.

Toutes ces personnes m’ont à la fois inspiré et épaulé. J’aimerais remercier particulièrement M. Bill Tholl ainsi que les Drs Francine Lemire, Cal Gutkin et John Ruedy.

Ce fut réellement un honneur et un privilège de travailler pour une organisation aussi noble et accomplie… auprès d’employés aussi talentueux, dévoués et assidus… pour des membres experts, bienveillants et préoccupés par le bien-être des patients et des populations du Canada, disposés à partager leurs talents et leurs connaissances partout dans le monde — et ce n’est pas fini.

Recevez mes meilleurs vœux et mes sincères salutations.

Andrew

Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submit

Avatar Grand'Maison Paul | December 18, 2019
Cher Dr Padmos Merci pour votre contribution au Collège royal, au développement de la médecine spécialisée au Canada et à la profession médicale globalement. Une retraite bien méritée suite à tous ces accomplissements. Un nouveau défi à la hauteur de votre expertise. Ce fut un honneur et un grand plaisir pour moi de vous avoir côtoyé à quelques occasions. Paul Grand'Maison MD, MSc, FCMFC, FRCPSC (honoraire), FACSS, CQ
Avatar Michel Maheu | December 18, 2019
Merci beaucoup pour votre témoignage et votre expertise. J'ai été membre du Collège Royal pendant 40 ans avec une spécialité en hematologie et oncologie médicale et je suis très reconnaissant envers le Collège qui m'a soutenu sur le plan scientifique,humain et organisationnel. Vous avez réalisé un mandat tout à fait exceptionnel.
Avatar Micheline Bégin | December 18, 2019
Merci beaucoup pour ce vibrant témoignage!