Incisive et inclusive : des témoignages touchants au sujet de notre présidente sortante

Personnel du Collège royal
mars 13, 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 3 min

Le mandat de Françoise Chagnon, MD, FRCSC, à la tête du Collège royal a officiellement pris fin. Elle laisse un héritage considérable, marqué en grande partie par son style de leadership à la fois réfléchi et direct (sans parler de son humour pince-sans-rire).

Selon Robert LaRoche, MD, FRCSC, membre du Conseil, « Inutile de tergiverser avec la Dre Chagnon lorsqu’elle décide quelque chose; elle va droit au but, avec une grande diplomatie. »

Justin Hall, MD, membre résident du Conseil de 2017 à 2019, ajoute : « Elle a rehaussé le dialogue, favorisé une approche inclusive, invité tous les membres à contribuer et nous a appuyés afin de remplir notre mandat de gouvernance fiduciaire, stratégique et générative. »

Durant sa présidence, plusieurs initiatives clés ont été lancées, dont notre nouveau plan (et vision) stratégique, le début de la mise en œuvre de la CPC et de nouveaux groupes de travail sur la recherche, les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle.

« Sa participation aux activités du Conseil, et surtout, l’importance qu’elle a accordée à la gestion et à la structure du Collège royal, avant même d’en assumer la présidence, m’ont impressionné. Elle a su mettre à profit son expérience récente au Bureau du Conseil », précise David Allison, MD, FRCPC, qui a siégé au Conseil jusqu’en février 2019.

John Finley, MDCM, FRCPC, membre du Conseil, est du même avis : « L’excellence de la formation médicale lui tient à cœur ainsi que la bonne marche des activités du Collège royal et de son Conseil. Sa voix calme a été un atout certain lors de nos délibérations. »

La Dre Chagnon a notamment réussi, grâce à sa force de conviction et à son leadership, à obtenir l’approbation du Conseil pour que la santé des Autochtones devienne une composante obligatoire de la formation médicale postdoctorale.

« Ses exposés étaient toujours réfléchis et fondés sur une grande compréhension des enjeux. Elle pouvait en expliquer les nuances et la complexité sans utiliser ses notes, ajoute J. Mark Walton, MD, FRCSC, membre du Conseil. Attentive aux diverses opinions exprimées, elle pouvait créer un consensus, arrivant souvent à un compromis. »

Elle a aussi fait appel à son sens de l’humour, bien entendu.

« Son sens de l’humour est fantastique, confie le Dr Walton. Pince-sans-rire, elle savait se moquer (gentiment) et allégeait souvent le ton des discussions, lorsqu’il le fallait. »

En fait, elle a montré ce côté de sa personnalité à la fin de la cérémonie de la collation des grades de 2018.

Le Dr LaRoche, porteur de la masse du Collège royal cette année-là, raconte : « À la fin de la cérémonie, elle m’a convaincu de prendre la masse et d’aller en tenue officielle rencontrer les nouveaux Associés, leurs familles et leurs enfants… ceux-ci avaient les yeux écarquillés, tellement ils étaient étonnés de faire partie du groupe et d’être photographiés! »

Brian Hodges, MD, PhD, FRCPC, membre du Conseil, renchérit :

« C’est une chirurgienne chaleureuse et d’une grande compassion qui tient toujours compte des besoins des patients et de ses collègues cliniciens lorsqu’elle examine une question. Elle a amené le Collège royal à regarder vers l’avenir. »

Son leadership auprès du Conseil afin de définir la relation entre le Collège royal et Collège royal International, dans le cadre de l’examen de la gouvernance et de la planification stratégique de notre organisation est un exemple de cette vision d’avenir.

La Dre Chagnon a joué un rôle primordial dans nos activités internationales. Elle a notamment participé à la réunion de la Tri-nation Alliance pour y signer un protocole d’entente au nom du Collège royal et ainsi officialiser l’entente de ses membres à collaborer dans les domaines de la formation médicale postdoctorale et de l’apprentissage à vie.

« Il est difficile de ne pas employer des métaphores chirurgicales pour décrire Françoise : précise, incisive, capable d’éviter la confusion », affirme M. Ian Bowmer, MDCM, FRCPC, FRCP, notre nouveau président. « Son style de leadership est très inclusif et axé sur la consultation. Elle sait écouter les gens et elle prend le temps de résumer et rassembler les opinions. Je lui serai toujours reconnaissant de m’avoir inclus dans les discussions, dans un véritable esprit de collaboration. »

Le court témoignage de Bill Tholl, MA, IAS.A, membre public au Conseil, est peut-être le plus éloquent :

« Comme les braves sherpas de l’Himalaya, qui aident les grimpeurs à traverser les crevasses glacées, à éviter les avalanches et à regarder constamment vers le sommet, Françoise nous a aidés à relever les défis liés au changement stratégique durant son mandat, en nous maintenant sur la voie qui a été tracée, en visant constamment le sommet et en nous encourageant tous à aller de l’avant. Et elle l’a fait avec brio! »

La Dre Chagnon assumera le rôle de présidente sortante tout au long de l’année 2019‑2020. Elle dirige d’ailleurs les recherches qui mèneront à la nomination de notre prochain directeur général, qui remplacera le Dr Padmos, lorsque celui-ci prendra sa retraite, le 31 décembre 2019.