Pionnier de la formation médicale en milieu rural : le premier doyen de l’EMNO nommé Associé honoraire en 2020

Le 7 octobre 2020 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 3 min

Le Dr Roger Strasser (Photo soumise)

Au cours de ses 17 années en tant que premier doyen et directeur général de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO), Roger Strasser, MBBS, a joué un rôle central dans la transformation de la prestation des soins de santé dans le Nord de l’Ontario. Le travail du professeur de médecine rurale a eu un effet d’entraînement dans tout le pays, de nombreuses autres écoles ayant adopté les pratiques de l’EMNO afin de mieux répondre aux besoins des habitants des régions rurales et éloignées.

En reconnaissance de son influence considérable en tant que leader en éducation médicale au Canada et à l’étranger, le Dr Strasser, doyen fondateur émérite de l’EMNO, a été nommé Associé honoraire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en 2020.

Doyen fondateur

« Les fonctions de doyen sont toujours très exigeantes, quelle que soit la faculté ou l’université, mais celles de doyen fondateur sont très particulières, déclare Richard Reznick, MD, FRCSC, ancien doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université Queen’s. L’EMNO a largement dépassé les attentes raisonnables à tous les égards, et il ne fait aucun doute que les compétences, la ténacité et la détermination du Dr Strasser y sont pour beaucoup. »

Les anciens étudiants de l’EMNO louent sa contribution à la médecine rurale et socialement responsable.

« En apportant cette expertise aux campus de Sudbury et de Thunder Bay de l’EMNO, il a démontré à la région et au pays tout entier ce qu’il est possible d’accomplir lorsqu’on fait preuve d’innovation et de détermination, déclare Jeniva Donaleshen, MD, FRCSC, diplômée de l’EMNO. Après tout, il a élaboré et mis en œuvre une stratégie grâce à laquelle les habitants des régions nordiques, rurales et éloignées du Nord de l’Ontario ont maintenant accès à des médecins de famille et des spécialistes. »

Responsabilité sociale

En tant que doyen et directeur général de l’EMNO, le Dr Strasser a toujours été un ardent défenseur de la responsabilité sociale en médecine.

« Je pense le développement et le succès de l’école reposent en grande partie sur son mandat de responsabilité sociale, dit-il. Les documents fondateurs de l’école font clairement état du mandat de responsabilité sociale envers les habitants du Nord de l’Ontario. C’est très important. Nous évaluons constamment notre rendement en fonction de la mesure dans laquelle nous améliorons la santé des résidents du Nord de l’Ontario. »

Dr Roger Strasser donne un discours lors des visites communautaires dans le Nord de l’Ontario (Photo soumise)

Apprentissage en milieu communautaire

L’EMNO compte maintenant plus de 90 sites dans le Nord de l’Ontario, où l’on offre une formation clinique aux étudiants et aux résidents, ainsi que 15 communautés participantes (situées à l’extérieur de Sudbury et de Thunder Bay). Les étudiants de troisième année séjournent notamment dans l’une d’elles dans le cadre de leur stage communautaire. Il s’agit du tout premier modèle de stages longitudinaux intégrés au monde.

« Ils passent du statut d’apprenant en classe à celui de clinicien, explique-t-il. Ils consacrent du temps à la pédiatrie, à l’obstétrique et à d’autres spécialités dans des cliniques de médecine de famille et des hôpitaux, et tirent des enseignements de leurs interactions avec les patients. Les résultats de leur apprentissage sont les mêmes que dans les autres écoles de médecine, mais ils apprennent en pratiquant en milieu communautaire plutôt qu’en faisant des stages d’une période de 4 semaines. »

L’EMNO est également la première école de médecine où tous les étudiants vivent une expérience culturelle immersive de quatre semaines en séjournant dans une communauté autochtone; ils en tirent des résultats impressionnants. Les recherches démontrent d’ailleurs que « les diplômés de l’EMNO sont plus sensibles aux besoins des Autochtones, savent mieux y répondre et leur prodiguent des soins adaptés à leur culture », précise le Dr Strasser.

Parcours de formation vers la pratique de généraliste en région rurale

Une autre contribution importante de l’EMNO à la formation médicale au cours du mandat du Dr Strasser est la création d’un parcours de formation vers la pratique de généraliste en région rurale.

« Nous abordons le cheminement d’un médecin rural dès le secondaire ou même plus tôt, en discutant avec les étudiants, en facilitant le parcours vers l’université et l’école de médecine, la résidence, le développement professionnel et en mettant tout en place pour qu’une carrière complète soit possible dans le Nord de l’Ontario. L’EMNO a maintenant officialisé ce parcours dans le Nord de l’Ontario, et je considère que c’est important pour l’ensemble du Canada, pas seulement pour la médecine dans les régions rurales et éloignées, mais pour tout le système, afin de soutenir les diplômés en médecine qui choisissent d’exercer en tant que généralistes dans leur spécialité. »

En savoir plus sur le titre d’Associé honoraire du Collège royal.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer