La collaboration au temps de la COVID-19

Le 16 avril 2020 | Auteur: Billet d'invité
Lecture de 2 min

Par Dre Renata M. Villela

Alors qu’il faudra respecter les règles de distanciation physique dans un avenir rapproché, médecins et patients devront s’adapter à cette nouvelle réalité. C’est pourquoi les solutions à distance sont plus prisées que jamais. Les rencontres cliniques par téléphone ou au moyen de plateformes telles que le Réseau Télémédecine Ontario nous permettent d’offrir des services de santé essentiels aux patients et de rencontrer nos collègues dans un contexte différent.

La santé mentale est un facteur à ne pas négliger, peu importe ce que nous réserve l’avenir. En tant que psychiatre communautaire œuvrant auprès de patients de tous les groupes de population et présentant divers diagnostics, j’ai le privilège d’avoir accès à des solutions de soins à distance pour aider les patients à comprendre la situation. La pandémie de COVID-19 force de nombreuses personnes à composer soudainement avec des facteurs de stress tels que l’insécurité alimentaire, la perte d’emploi ou le décès de proches. Si ces personnes présentent déjà une affection préexistante, un traumatisme complexe ou des troubles mentaux persistants, la situation peut rapidement prendre des proportions hors de contrôle.

La technologie virtuelle : une lueur d’espoir

L’accompagnement psychologique proposé au moyen d’une psychothérapie intensive et d’une saine gestion des médicaments aide les patients en détresse à survivre au quotidien, et encore bien davantage en cas de crise mondiale. Ces services offerts à distance au moyen de la technologie, sans accroître le risque d’infection, laissent entrevoir une lueur d’espoir dans un contexte plutôt maussade. Cet accompagnement est d’autant plus important depuis que les services d’urgence regorgent de cas potentiels de COVID-19, bien au-delà des problèmes aigus auxquels ils font face habituellement.

Les technologies à distance nous permettent aussi de nous tenir au courant des derniers développements en médecine et de prêter main-forte à nos pairs. Le Programme de santé des médecins de l’Association médicale de l’Ontario (php.oma.org) aide les médecins ontariens à bien comprendre la constante évolution de la pandémie de COVID-19 [Note : Vous trouverez des liens vers d’autres programmes régionaux de santé/soutien aux médecins sur la page Web des Lignes directrices sur la télémédecine et les soins virtuels du Collège royal. Cliquez sur votre province et cherchez les « liens utiles »].

Prendre soin de soi

Les médecins négligent parfois leur propre santé; il faut pourtant prendre le temps de s’instruire, de réfléchir et de prendre soin de soi avant d’offrir à d’autres les meilleurs services qui soient. Nos patients peuvent éprouver les mêmes craintes que nous au sujet de l’avenir. Les prochaines étapes s’annoncent laborieuses, mais nous n’avons pas à agir en vase clos.

Perspectives: Coming together in the time of COVID-19Renata M. Villela, MD, FRCPC, est présidente désignée et responsable de l’initiative de psychothérapie de l’Association des psychiatres de l’Ontario. Elle est aussi vice-présidente de la division de psychiatrie de l’Association médicale de l’Ontario.


Participez à notre série « Perspectives » : Soumettez votre témoignage ou une réflexion sur le travail d’équipe, l’ingéniosité, la réussite et l’espoir, dans le contexte de la crise de COVID-19. Envoyez votre texte de 350 à 400 mots à newsroom@collegeroyal.ca. Encourageons un esprit d’entraide en partageant ces récits!


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer