L’extraordinaire expérience de bénévolat d’une ancienne présidente du Collège royal

Le 26 juillet 2021 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 3 minutes

La Dre Louise Samson est la lauréate du Prix du mérite James H. Graham 2021

Œuvrant depuis 40 ans en médecine, Louise Samson, MD, FRCPC, FCAR, FRCPI (honoraire), est très consciente de l’influence qu’exercent les modèles de rôle. En fait, elle s’est d’abord inspirée de ses propres mentors avant de s’engager auprès du Collège royal.

« La première fois qu’on m’a invitée à siéger à un comité du Collège royal, j’ai d’abord consulté mes mentors… et ils m’ont fortement conseillé de le faire. »

C’est donc en tant que membre du Comité d’examen en radiologie diagnostique qu’elle a amorcé ses activités bénévoles, en 1985, et nous reconnaissons aujourd’hui ses extraordinaires réalisations professionnelles, qui cadrent avec les buts et objectifs du Collège royal, en lui décernant le Prix du mérite James H. Graham 2021.

Dre Louise Samson (photo soumise)

Combler sa soif d’apprendre avec le bénévolat

« Le bénévolat était pour moi une excellente occasion d’apprentissage, affirme la Dre Samson. Il n’existe aucune meilleure façon d’apprendre qu’en échangeant avec des experts et en mettant l’épaule à la roue, que ce soit en développant des examens, en participant à des activités d’agrément ou en créant des outils… On apprend toujours lorsqu’on travaille en équipe. »

« Ces expériences ont été pour moi fort enrichissantes », ajoute-t-elle.

Son intérêt pour l’amélioration de la formation médicale postdoctorale demeure toutefois une constante. Au fil des ans, elle a participé activement à plusieurs initiatives d’envergure, notamment la création du référentiel CanMEDS, la refonte de l’agrément et des examens de certification.

Avec le temps, elle a élargi son champ d’action, au-delà des comités. Elle fut élue membre du Conseil en 1998 et, huit ans plus tard, elle devint la première femme à occuper le poste de président du Collège royal. Son mandat fut ponctué de changements importants, dont l’intégration du référentiel CanMEDS aux programmes canadiens de formation médicale.

« J’ai été témoin de la sagesse, du bon jugement et des conseils stratégiques qu’elle a su transmettre alors que le Collège royal vivait de nombreux changements, confie Mark Walton, MD, FRCSC, président du Comité de l’éducation spécialisée. Elle a toujours travaillé sans relâche, tant au Collège royal que dans son établissement d’enseignement. »

« Diriger le Collège royal fut pour moi un énorme privilège, avoue la Dre Samson. La présidence a complètement transformé ma carrière et m’a ouvert de nombreuses portes. »

La Dre Samson entourée d’anciens présidents du Collège royal, lors du dîner de la présidente (2009). (Collège royal)

Un modèle de rôle à part entière

Lorsqu’elle songe aux rencontres qui ont enrichi ses expériences bénévoles, la Dre Samson révèle qu’elle conserve un souvenir impérissable des nombreuses amitiés qu’elle a nouées avec ses collègues.

« Je les considère comme ma famille; je me tourne vers eux pour trouver bienveillance, respect et écoute. »

La Dre Samson aime aussi raconter qu’elle a commencé à fréquenter son futur époux après avoir assisté à un atelier du Collège royal sur les examens.

« Je le connaissais déjà; il s’est assis à côté de moi au souper, puis nous ne nous sommes plus quittés, relate-t-elle. Nous avons donc fait graver la date de l’atelier – le 20 janvier – sur mon alliance. »

Leader engagée depuis plusieurs décennies, la Dre Samson a l’impression d’avoir bouclé la boucle. Ses collègues la considèrent aujourd’hui comme un modèle de rôle qui exerce une influence positive sur leur travail.

« Elle a toujours été là pour ses pairs; elle est un modèle de détermination et une ressource intarissable, ajoute Sam J. Daniel, MD, FRCSC, directeur du Développement professionnel continu à la Fédération des médecins spécialistes du Québec. Théoricienne, enseignante et leader, elle dit souvent que le Collège royal occupe une place spéciale dans son cœur. »

Cette influence positive s’est également manifestée dans ses démarches visant à rapprocher les communautés médicales au Québec et partout au Canada, comme elle le démontre si bien en tant que directrice adjointe de la Direction des études médicales au Collège des médecins du Québec.

Une occasion d’exprimer sa gratitude

Lorsqu’elle songe à ce que signifie pour elle le Prix du mérite James H. Graham, la Dre Samson cite une fois de plus les modèles de rôle qui ont influencé sa carrière.

« Tout ce que j’ai été en mesure de réaliser au Collège royal, je le dois aux personnes qui m’ont ouvert la voie », reconnaît-elle.

« Ce prix est pour moi une occasion de remercier les pionniers du Collège royal. J’ai certainement pu contribuer à sa croissance, mais d’autres avant moi ont jeté les bases. »


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer