Les soins virtuels pour nous rapprocher de nos patients

Susan Moffatt-Bruce
11 février, 2020 | Auteur: Dr. Susan Moffatt-Bruce
Lecture de 3 min

Selon un rapport publié récemment, les médecins au Canada sont très nombreux à appuyer la prestation des soins virtuels au Canada, et leur facilité d’accès.

Lisez le rapport du groupe de travail sur les soins virtuels

Ce rapport est le fruit de la collaboration d’un groupe de travail sur les soins virtuels mis sur pied par le Collège royal, l’Association médicale canadienne et le Collège des médecins de famille du Canada. Vous y trouverez des stratégies et des recommandations visant à promouvoir une approche pancanadienne à la prestation de services médicaux assurés par un régime public; ces services seraient offerts par la communauté médicale canadienne grâce à des outils virtuels.

Ce rapport de grande importance alimente un débat encore plus important.

Je suis heureuse d’être de retour au Canada, où j’ai grandi et forgé mes racines. Mon père est agent retraité de la Gendarmerie royale du Canada, et ma mère était infirmière autorisée. J’ai vécu sur la côte est tout comme sur la côte ouest, et même dans les régions intercontinentales du pays. J’ai aussi vécu et étudié en Angleterre et aux États-Unis. À l’instar de ce que les décideurs et les chercheurs en soins de santé tentent de résoudre, j’ai découvert une constante à chaque endroit où j’habitais : l’accès aux soins est problématique, surtout l’accès aux soins par des spécialistes.

Faites connaissance avec la Dre Susan Moffatt-Bruce, la nouvelle directrice générale du Collège royal

Je ne suis pas seulement chirurgienne cardiothoracique et Associée du Collège royal. Je dirige également des recherches sur les résultats en matière de santé. Je m’intéresse beaucoup aux processus d’amélioration des systèmes pour contribuer à de meilleurs soins aux patients et à l’optimisation des systèmes de soins de santé grâce à l’amélioration continue.

À notre ère de transformation numérique, je pense que chaque spécialiste est conscient non seulement de l’incidence de la technologie sur notre travail, mais aussi du potentiel des soins virtuels comme outil de rapprochement auprès des membres de notre communauté et de nos patients.

Si seulement nos patients n’avaient plus besoin de voyager pendant deux heures pour se présenter à un rendez-vous de 10 minutes, ne serait-ce pas mieux? Ne serait-ce pas mieux non plus de rapprocher les médecins de nos régions rurales des spécialistes d’autres bouts du pays?

Nous pouvons y arriver avec la technologie, mais si on ne commence pas à la cultiver et à l’appliquer de manière délibérée, équitable et cohérente pour réduire les disparités d’accès aux soins (et assurer la continuité des soins), les écarts ne feront que s’agrandir au risque de devenir irréductibles.

Je suis très fière de l’engagement du Collège royal et de sa contribution à la réalisation du rapport du groupe de travail sur les soins virtuels. Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que j’ai assumé le rôle de directrice générale. Au cours des cinq dernières semaines, j’ai beaucoup appris. Je suis fière d’être Associée et j’ai hâte de collaborer avec vous pour améliorer les processus et calibrer les initiatives stratégiques.

Outre mes semaines d’orientation opérationnelle, j’ai eu l’occasion de découvrir avec épatement le dévouement, la créativité et la loyauté du personnel, des Associés, des bénévoles et des partenaires du Collège royal. Je vous remercie de votre engagement envers le système de soins de santé spécialisés du Canada. Je vous remercie aussi de prendre part à ces débats importants.

Ensemble, nous pourrons « repenser » les soins.

Restons en contact

Laissez-moi un commentaire dans mon blogue, par courriel (dg@collegeroyal.ca) ou sur mon compte Twitter (@smoffattbruce1)

Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submit

Avatar Francois Gagnon | February 11, 2020
Dre Moffatt-Bruce C'est un privilège pour le Collège des Médecins et Chirurgiens du Canada d'avoir une directrice aussi compétente que vous. Vous saurez certainement relever ce nouveau avec brio. Le passé est garant de l'avenir...
Avatar Sarkis Yeretsian | February 11, 2020
Dear Susan, Congratulations for your new position as General Director at Royal College. As a researcher, I would be interested to get your feedback, your opinion on a project in cardiovascular surgery untitled: Intra-Arterial Therapeutic Dissolution of Plaques in Coronary and Peripheral artery diseases. The first phase of the project has been achieved by encapsulating an organic material on a hydrogel which could have the potential of dissolving the plaques located on coronary artery. The second phase will use the technology of Human Organ on Chip to evaluate the efficacy of the organic material. The first phase has been commpleted at University of Montreal at Laboratoire d'Innovation d'Analyse et de Biocompétence (LIAB). 50% of the expenses were covered by MITACS my company covered the second half. My intention is to avoid open by-pass cardiovascular surgery. If the second phase could be successful maybe the result could be extented to develop a pill for preventive treatment of atherosclerosis.