L’enseignement de l’échographie ciblée en Éthiopie

Le 4 novembre 2022 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 3 minutes

En travaillant dans des pays en voie de développement au début des années 2000, Anne Aspler, MD, FRCPC, a remarqué que les téléphones cellulaires y étaient plus répandus que dans les pays développés. La mise en place d’infrastructures pour offrir des lignes terrestres étant souvent difficile dans les zones à ressources limitées, les gens ont trouvé une autre solution.

Au cours des dernières années, la Dre Aspler a établi un solide parallèle avec l’infrastructure d’imagerie. Au lieu de se procurer des solutions d’imagerie coûteuses et lourdes, les pays aux ressources limitées se tournent vers des technologies portables plus abordables, comme l’échographie ciblée.

« L’échographie ciblée est sur le point de devenir la principale modalité d’imagerie utilisée dans de nombreux services d’urgence du monde entier », affirme la Dre Aspler.

La Dre Anne Aspler (photo soumise)

Besoin de praticiens

Pour que l’échographie ciblée puisse devenir un outil commun, il faut que les praticiens l’utilisent. Le besoin de radiologistes dans les 20 centres hospitaliers publics d’Addis-Abeba, en Éthiopie, est criant. C’est dans cette ville que la Dre Aspler utilise le financement du programme de développement, d’aide et de collaboration à l’échelle internationale (DACI) pour faciliter l’élaboration d’un stage de perfectionnement sur l’échographie ciblée. Par exemple, à l’hôpital spécialisé Tikur Anbessa, le plus grand centre hospitalier universitaire de la ville, aucun service de radiologie n’est disponible après 17 h. « Lorsqu’un patient arrive après un accident pendant la nuit, il doit se déplacer et payer lui-même le service de radiologie », explique la Dre Aspler.

Il n’existe actuellement aucun programme officiel de stage de perfectionnement portant sur l’échographie ciblée en Afrique subsaharienne. La Dre Aspler et son équipe voient là une occasion en or de mettre en place un tel stage en Afrique de l’Est, à Addis-Abeba, en partenariat avec l’Université d’Addis-Abeba, l’Université de Toronto et d’autres établissements. Elle et sa codirectrice, Claire Acton, MD, FRCPC, élaborent un stage de perfectionnement durable qui augmentera la capacité de cette région du monde à utiliser l’échographie ciblée d’urgence alors que les appareils d’échographie portatifs deviennent de plus en plus répandus.

Le Dr Temesgen Beyene (à gauche), l’un des responsables du projet d’échographie ciblée du programme DACI, a terminé un atelier d’enseignement sur l’échographie ciblée en juin 2022 (photo soumise)

Collaborer avec les candidats ciblés pour améliorer leurs compétences

La Faculté de médecine d’urgence de l’Université d’Addis-Abeba compte actuellement quatre enseignants en début de carrière qui disposent de compétences de base en échographie ciblée. Ces enseignants ont besoin d’une expertise supplémentaire pour offrir un programme de formation et un stage de perfectionnement en échographie ciblée de grande qualité. « Ces enseignants sont excellents et sont bien placés pour devenir des leaders dans ce domaine en attendant que d’autres formations et occasions de mentorat soient proposées », affirme la Dre Aspler. En plus de former les quatre urgentologues désignés pour qu’ils puissent enseigner, le projet de la Dre Aspler recrutera deux ou trois autres stagiaires pour leur permettre d’acquérir des compétences dans des domaines clés :

  • expertise en échographie, des applications de base aux plus avancées;
  • expertise en enseignement, y compris l’élaboration d’un curriculum et l’acquisition de compétences en leadership;
  • expérience des travaux d’érudition et de recherche en échographie ciblée;
  • compréhension de l’approche pour élaborer et mettre en œuvre un processus d’assurance de la qualité en matière d’échographie ciblée;
  • expérience administrative pour la mise en place et l’exploitation d’un programme d’échographie ciblée.

« L’objectif ultime est de permettre au personnel local d’acquérir une expertise en enseignement de l’échographie ciblée et de sauver des vies », explique la Dre Aspler.

En plus du programme de formation, le projet de deux ans de la Dre Aspler mènera à la création d’un programme de mentorat du corps professoral sur l’échographie ciblée. Ce programme de mentorat permettra aux quatre enseignants universitaires désignés de diriger le programme indéfiniment, avec le soutien de l’Université de Toronto.

Occasion de bénévolat

La Dre Aspler aimerait obtenir des commentaires de la part d’Associés du Collège royal qui ont de l’expérience en échographie ciblée. Elle cherche notamment à recruter un codirigeant ou une codirigeante pour remplacer la Dre Acton, qui sera en congé de maternité à compter de la fin de 2022.

Si cela vous intéresse, écrivez-nous un courriel à l’adresse daci@collegeroyal.ca, en faisant mention en objet du projet de la Dre Aspler en Éthiopie; ajouter aussi quelques détails à votre sujet. Nous transmettrons votre courriel à la personne responsable du projet.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer