Le professeur Sir Roy Calne nommé Associé honoraire du Collège royal

Le 12 janvier 2022 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 4 minutes

Dans cet article :

  • L’héritage du professeur Sir Roy Calne en Grande-Bretagne et son impact à l’international
  • Faits saillants des nombreuses réalisations professionnelles du professeur Sir Roy Calne
  • Souvenirs personnels d’Associés qui ont travaillé avec Sir Roy Calne

Sir Roy Calne, FRCP, FRCS, FRS, FRCPSC (Hon), professeur réputé et pionnier de la transplantation d’organes, est maintenant un Associé honoraire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Très peu d’autres gens ont laissé une telle marque indélébile sur la pratique moderne de la médecine. Sir Roy Calne est salué pour sa vision et ses travaux de recherche scientifique, comme le témoignent les lettres de soutien soumises par ceux qui ont proposé sa candidature.

« Sir Roy est considéré à juste titre comme l’un des pionniers de la transplantation en Grande-Bretagne ainsi que l’un des plus grands experts mondiaux de la transplantation d’organes », indique William J. Wall, CM, MD, FRCSC, professeur émérite de la Schulich School of Medicine & Dentistry de l’Université Western. « Ses contributions à la greffe d’organes sont si fondamentales que leur importance ne saurait être surestimée. »

Sir Roy Calne (Courtoisie de l’Hôpital Addenbrooke, NHS Cambridge University Hospitals)

Sir Roy Calne est l’un des pionniers de l’immunosuppression. On lui doit l’introduction de l’utilisation de différents agents pharmaceutiques et médicaments immunosuppresseurs destinés à améliorer les résultats de transplantations. La portée de ces protocoles destinés à réduire le rejet d’organe a permis de faire de la transplantation une procédure normalisée pour les patients du monde entier.

« Sir Roy a partagé ses connaissances en matière de transplantation avec des générations de chirurgiens et médecins en transplantation au Canada, ce qui fait de lui une personne clé dans l’établissement de la transplantation clinique et universitaire au Canada », ajoute Douglas Quan, MD, FRCSC, FACS, directeur du programme de résidence en transplantation hépatique du Centre des sciences de la santé de London.

Comme l’explique le lieutenant-colonel Vivian McAlister, OC, MB, FRCSC, FACS, chirurgien généraliste à l’Hôpital universitaire de London : « Il faudrait des centaines de pages pour documenter toutes les réalisations de Sir Roy. »

Tour d’horizon : Sir Roy Calne

Postes cliniques et universitaires

  • Professeur de chirurgie, Hôpital Addenbrooke, Cambridge (Royaume-Uni) (1965-1968)
  • Professeur émérite de chirurgie, Université Cambridge (1995 à maintenant)
  • Professeur de chirurgie Yoah Ghim, National University of Singapore (2001-2019)

Réalisations cliniques (sélection)

  • Première greffe rénale à Cambridge (Royaume-Uni) (1965)
  • Première transplantation hépatique en Europe (1968)
  • Première utilisation de l’immunosuppresseur cyclosporine au monde (1978)
  • Première transplantation combinée foie-cœur-poumon au monde – avec John Wallwork de la Royal Papworth Hospital (1986)
  • Première transplantation intestinale en Grande-Bretagne (1992)
  • Première transplantation multiviscérale réussie de l’estomac, de l’intestin, du pancréas, du foie et des reins au monde (1994)

Prix (sélection)

  • Programme de bourses Harkness (1960)
  • Membre élu de la Société royale (1974)
  • Récipiendaire de la Lister medal, Royal College of Surgeons of England (1984)
  • Titre honorifique de chevalier (1986)
  • Récipiendaire de la Ellison-Cliffe Medal, Royal Society of Medicine (1990)
  • Prix Lasker – partagé avec Thomas Starzl (2012)
  • Pride of Britain Lifetime Achievement Award (2014)

Récits personnels de collaboration avec Sir Roy Calne

Le Dr Wall estime Sir Roy Calne comme un ami proche. D’ailleurs, Sir Roy Calne était le professeur et le mentor du Dr Wall à Cambridge, au milieu des années 1970, lorsqu’il étudiait la transplantation à l’Hôpital Addenbrooke.

Il explique : « [Sir Roy] a établi un climat de collaboration et d’interaction entre les chirurgiens et les chercheurs du département; un modèle à suivre pour les autres. Sous sa direction, l’Hôpital Addenbrooke est devenu l’un des principaux centres de transplantation de renommée mondiale. »

Sir Roy Calne est reconnu pour sa grande curiosité et son approche créative en matière de résolution de problèmes.

Le chirurgien Allan S. MacDonald, CM, MD, FRCSC, qui a participé à l’établissement du programme de transplantation hépatique et du pancréas du QEII Health Sciences Centre en Nouvelle-Écosse ainsi que du programme de greffe rénale à l’Hôpital général Victoria, a rappelé l’exemple parfait de la persévérance de Sir Roy Calne ayant mené à l’usage répandu de la cyclosporine.

Il explique : « Un effort continu dans le laboratoire du Dr Calne était la recherche de médicaments ou d’agents susceptibles d’avoir une incidence sur le système immunitaire. Bon nombre d’entre eux avaient déjà été étudiés. Lors d’une conférence sur l’immunologie et la bactériologie en Angleterre, David White, candidat au doctorat dans l’unité du Dr Calne, a présenté un bref document de Jean Borel sur un produit fongique élaboré à titre d’antibiotique, mais ayant un effet secondaire immunologique; il a reconnu qu’il s’agirait d’une excellente avenue exploratoire pour Sir Roy Calne. En quelques mois, ils établirent son efficacité lors de greffes cardiaques chez les rongeurs et de greffes rénales chez les chiens et les primates. Le fabricant avait malheureusement interrompu la production du médicament; il n’était plus disponible. Le Dr Calne s’est rendu jusqu’en Suisse et a persuadé l’entreprise de reprendre la production; la cyclosporine a ainsi révolutionné le domaine des transplantations. »

Sir Roy Calne n’a jamais cessé sa quête d’amélioration continue. Le Dr Quan, qui a étudié à ses côtés pendant les années 1990, était également impressionné par son approche en matière d’examen clinique.

« Il était pour moi très clair que l’enthousiasme contagieux et la soif de connaissances de Sir Roy étaient les véritables moteurs de l’ensemble du département. Même si la transplantation était une technique bien établie à présent, il avait réussi à créer un climat de curiosité intrinsèquement lié à un sentiment d’urgence. Cet esprit de curiosité scientifique qui persistait chez Sir Roy, après tout ce qu’il avait déjà accompli, était également très impressionnant et très inspirant pour quiconque entamait sa carrière. »

Photo : De gauche à droite : la professeure Su Metcalfe, Sir Roy Calne, la Dre Moffatt-Bruce.

22 mars 2022 – Lors d’un récent voyage en Angleterre, la Dre Susan Moffatt-Bruce, directrice générale du Collège royal, a rendu visite à Sir Roy Calne pour lui conférer le titre d’Associé honoraire. Le président du Collège royal, le Dr Richard Reznick, a participé à l’événement sur Facetime. De gauche à droite : la professeure Su Metcalfe, Sir Roy Calne, la Dre Moffatt-Bruce. (Photo : Dre Susan Moffatt-Bruce)

À propos du titre d’Associé honoraire du Collège royal

Le Conseil du Collège royal confère le titre d’Associé honoraire à des médecins, chirurgiens ou autres personnes d’exception qui ne sont pas admissibles au statut d’Associé. Ces personnes ont démontré un rendement exceptionnel dans une discipline donnée ou un domaine professionnel particulier directement ou indirectement liés à la médecine. Les Associés honoraires peuvent utiliser le titre FRCPSC (Hon).


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer