Le cadeau de la présidente sortante du Collège royal : un legs qui prend racine

Le 15 juillet 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 1 min

« Le président ouvre toutes les séances du Conseil en soulignant qu’elles ont lieu sur le territoire ancestral non cédé du peuple algonquin. Une forêt dense s’y trouvait probablement à une certaine époque, mais à mesure que les terres ont été colonisées, le paysage a changé et les arbres ont disparu pour construire l’immeuble où se trouve aujourd’hui le Collège royal. C’est pourquoi, afin de redonner un peu de ce que nous avons pris, mon cadeau d’adieu au Collège royal est un arbre.

Il est ma façon de reconnaître l’histoire de ce territoire et le rôle important de ses gardiens, les Autochtones. J’ai choisi un chêne rouge symbole de force, droiture, résistance et connaissance. Toutes ces qualités sont nécessaires pour réconcilier le passé et construire une nouvelle et meilleure voie à suivre. J’ai hâte de voir cet arbre grandir et prospérer dans les années à venir; j’espère qu’il reflétera l’approfondissement de la relation du Collège royal avec nos partenaires et nos communautés autochtones — à leur épanouissement respectif! »

— Francoise P. Chagnon, MDCM, FRCSC, FACS, C.Dir
Présidente du Collège royal (février 2017-2019)

 

La Dre Françoise P. Chagnon (à droite), présidente sortante, et le président Ian Bowmer, MD, FRCPC, devant le chêne rouge offert au Collège royal par la Dre Chagnon, le 21 juin 2019, Journée nationale des peuples autochtones.

La Dre Françoise P. Chagnon (à droite), présidente sortante, et le président Ian Bowmer, MD, FRCPC, devant le chêne rouge offert au Collège royal par la Dre Chagnon, le 21 juin 2019, Journée nationale des peuples autochtones.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer