Grâce aux soins d’une psychiatre centrés sur la famille, des enfants et adolescents présentant des troubles alimentaires se portent mieux

Personnel du Collège royal
18 septembre, 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 2 min

Wendy Spettigue, MD, FRCPC, est la lauréate du Prix d’excellence – Spécialiste de l’année 2019, région 3

Parfois, les médecins trouvent leur spécialité, parfois, c’est l’inverse. C’est ce qui est arrivé à la Dre Wendy Spettigue, psychiatre de l’enfant et de l’adolescent, et le domaine des troubles alimentaires chez les enfants et les adolescents en a grandement bénéficié.

« Ça s’est fait tout seul », précise-t-elle. Il y a 20 ans, au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), elle amorçait une formation complémentaire en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent axée sur les liens entre la santé mentale et physique. Son superviseur travaillait avec de nombreux jeunes patients atteints d’anorexie nerveuse; elle a tellement aimé œuvrer auprès d’eux qu’elle en a fait sa carrière.

Dre Wendy Spettigue, FRCPC

Dre Wendy Spettigue, FRCPC

Aujourd’hui, elle fait figure de pionnière en matière de soins aux enfants et adolescents atteints de troubles alimentaires, ses soins étant fondés sur la compassion et centrés sur la famille. Au CHEO, elle a créé et dirige un programme basé sur l’établissement d’un partenariat avec la famille. Il comprend des programmes de jour et un programme pour les patients hospitalisés, où les parents choisissent le menu de leurs enfants, décident des congés et sont invités à dormir dans l’unité de soins hospitaliers.

Depuis qu’elle la dirige, l’équipe du CHEO spécialisée en troubles alimentaires est passée à sept médecins et 54 membres à temps plein et à temps partiel. Elle fait figure de modèle pour d’autres programmes provinciaux, nationaux et internationaux. En 2012, le CHEO en a fait un « centre d’excellence ».

La Dre Spettigue et des patients à la salle d’art thérapie, CHEO

La Dre Spettigue et des patients à la salle d’art thérapie, CHEO

La Dre Spettigue est résolue à mieux faire connaître les troubles alimentaires chez les enfants et les adolescents, ce qui l’amène à prononcer de nombreuses conférences au Canada et à l’étranger.

« C’est une communicatrice hors pair; elle sait faire comprendre son message, sans condescendance et toujours de manière professionnelle », confie Ahmed Boachie, MD, FRCPC, directeur médical du Programme sur les troubles alimentaires et du Programme de soins de jour au Centre régional de santé de Southlake, à Newmarket, en Ontario.

La Dre Spettigue et Carol Anne Meehan, chef d’antenne de CTV, durant le téléthon annuel du CHEO

La Dre Spettigue et Carol Anne Meehan, chef d’antenne de CTV, durant le téléthon annuel du CHEO

Le partage et le dialogue sont importants pour la Dre Spettigue, comme en témoignent ses échanges quotidiens avec les membres de l’équipe. « Elle a toujours su se rendre disponible, leur fournir son soutien et contribuer à leur apprentissage au fil des ans », affirme Mark Norris, MD, FRCPC, chercheur à l’Institut de recherche du CHEO et professeur agrégé de pédiatrie à l’Université d’Ottawa.

La Dre Spettigue est d’avis qu’il y a encore beaucoup à faire pour intégrer davantage les troubles alimentaires aux discussions sur les maladies mentales.

« J’aimerais faire comprendre que l’augmentation des taux de dépression et d’anxiété est étroitement liée à celle des taux des troubles alimentaires; les deux vont de pair. De plus, il ne faut pas négliger l’importance de l’alimentation et du sommeil pour aider les jeunes à se sentir mieux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submit