Génération COVID-19 (poème à lire dans les deux sens)

Le 10 novembre 2020 | Auteur : Billet d'invité
Lecture de 2 min

Par Ronald Goldenberg

La pandémie de COVID-19 entraîne son lot d’émotions, pour nous tous; j’ai donc tenté de les verbaliser dans ce poème que j’ai rédigé le matin du 21 mars 2020, en pleine évolution de la pandémie. Je me suis inspiré d’un poème bien connu, intitulé Génération perdue.

Écoutez le Dr Goldenberg réciter ses vers sur YouTube [en anglais], ou lisez le texte ci-dessous.

Génération COVID-19 (Adaptation de la VOA « COVID-19 Generation »)

J’appartiens à la génération COVID-19
parce que j’ai plus de 60 ans
et j’ai du mal à croire que
mon avenir s’annonce brillant.
Au risque de vous choquer, je sais que
« Je vivrai longtemps et en santé »
n’est qu’une fausseté car
« Mon avenir est sombre ».

J’annoncerai bientôt à ma famille que
je ne suis pas condamné à mort
mais
la COVID-19 est sans pitié pour ceux de mon âge
et la distanciation physique s’impose
avec mes proches.

J’ose affirmer ceci :
la complicité des grands-parents et des petits-enfants
et
l’espoir d’une vie sans pandémie,
comme autrefois,
c’est insensé.
La société devenue égocentrique,
je ne peux envisager
la COVID-19 enrayée
et
une vie épanouie.

Je m’imagine
succomber à la fièvre, la toux et la dyspnée
et
vivre éternellement avec la crainte de la COVID-19.
Cessons de
nous imaginer que l’on peut vaincre le coronavirus.
Évidemment,
la COVID-19 a une longueur d’avance
et il serait faux de croire que
nous devons garder espoir.
Voilà ce qui nous attend
si nous n’agissons pas autrement.

—À L’ENVERS—

Nous devons garder espoir
et il serait faux de croire que
la COVID-19 a une longueur d’avance.

Évidemment,
nous imaginer que l’on peut vaincre le coronavirus.
Cessons de
vivre éternellement avec la crainte de la COVID-19
et
succomber à la fièvre, la toux et la dyspnée.

Je m’imagine,
une vie épanouïe
et
la COVID-19 enrayée.

Je ne peux envisager
la société devenue égocentrique,
c’est insensé.

Comme autrefois,
l’espoir d’une vie sans pandémie
et
la complicité des grands-parents et des petits-enfants.

J’ose affirmer ceci :
la COVID-19 est sans pitié pour ceux de mon âge
et la distanciation physique s’impose
avec mes proches
mais
je ne suis pas condamné à mort.

J’annoncerai bientôt à ma famille que
« Mon avenir est sombre »
n’est qu’une fausseté car
« Je vivrai longtemps et en santé ».

Au risque de vous choquer, je sais que
mon avenir s’annonce brillant
et j’ai du mal à croire que
parce que j’ai plus de 60 ans
j’appartiens à la génération COVID-19.

Dr. Ronald Goldenberg

Ronald Goldenberg, MD, FRCPC, est endocrinologue conseil affilié à LMC Diabetes & Endocrinology à Vaughan (Ont.). 


Partagez votre récit : Nous invitons les Associés et les résidents à nous faire connaître leurs expériences ou réflexions personnelles dans notre série Perspectives. Envoyez votre texte de 300 à 400 mots à newsroom@collegeroyal.ca. Veuillez noter que nous nous efforcerons de présenter le travail de chacun dans la salle de nouvelles du Collège royal, mais nous ne pouvons pas le garantir. L’équipe des Communications du Collège royal évaluera la pertinence du contenu et de sa présentation.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer