Faciliter la transition entre l’école de médecine et la résidence au Mexique

Personnel du Collège royal
mars 13, 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 3 min

« Ce qui est préoccupant au Mexique, c’est la transition entre la fin des études de médecine et le début de la résidence. Il est important que les étudiants détiennent les compétences nécessaires pour entreprendre leur résidence », explique Linda Snell, MD, FRCPC, professeure de médecine et membre clé du corps professoral du Centre d’éducation médicale de l’Université McGill à Montréal (Québec), et éducatrice clinique en chef au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Dr. Linda Snell at IMELF-MCC

La Dre Linda Snell

La Dre Snell était de passage à Monterrey, au Mexique, en décembre 2019, à l’occasion du tout premier Forum international des éducateurs médicaux des régions du Mexique, de l’Amérique centrale et des Caraïbes (IMELF-MCC). L’événement était organisé par le Collège royal, en partenariat avec la Tecnologico de Monterrey School of Medicine and Health Sciences.

Cette réunion portait sur le profil de compétences des étudiants qui entreprennent leur résidence, lequel est encore plus complexe au Mexique puisque les programmes d’études et la formation varient un peu partout au pays. L’IMELF-MCC rassemblait des leaders en éducation médicale du Mexique et des régions avoisinantes afin de cerner les outils et les stratégies qui pourraient faciliter la préparation à cette transition.

Techniques canadiennes pour faciliter la transition vers la résidence : APC et normes nationales

La Dre Snell a présenté la perspective canadienne aux participants à l’IMELF-MCC. Elle a expliqué comment un ensemble d’activités professionnelles confiables (APC) peut faciliter la transition entre l’école de médecine et la résidence, et atténuer l’anxiété des étudiants qui entreprennent leur résidence.

« Ces APC de base définissent les attentes envers les nouveaux diplômés qui entreprennent un programme de résidence partout au Canada. Les étudiants en médecine seront observés et supervisés de façon directe avant l’obtention de leur diplôme pour s’assurer qu’ils peuvent être supervisés de façon indirecte une fois devenus résidents. »

Elle a par ailleurs recommandé l’adoption de normes et de cadres nationaux, adaptés au contexte mexicain.

« Étant donné que les résidents du Mexique proviennent de plusieurs écoles de médecine, dont certaines ne sont pas agréées, il existe de grandes variations dans leurs antécédents et compétences. Il serait beaucoup plus logique d’avoir un programme d’agrément national pour toutes les écoles de médecine et les programmes de résidence, axé sur des normes mondiales ou nationales et sur un cadre de compétences comme CanMEDS. Cela favoriserait d’autant plus la réussite. De légères modifications pourraient devoir être apportées au cadre, mais il fonctionne bien au Canada et dans 50 autres régions dans le monde, et il est déjà offert en espagnol. »

Point de vue de partenaire : Silvia Lizett Olivares Olivares

Dr. Olivares Olivares

La Dre Olivares Olivares

« C’était vraiment intéressant de voir comment les résidents sont formés et Canada et les différentes approches utilisées pour ce faire. Nous devons mettre en place des approches sur les compétences qui nous permettent d’évaluer les comportements comme le professionnalisme, l’empathie, la communication et d’autres aspects du savoir-être. Si nous pouvions adopter certaines des approches mentionnées ainsi qu’un processus formel pour sélectionner les étudiants qui entrent en résidence, ce serait le gain le plus important que nous pourrions tirer de cette réunion. »

Dre Silvia Lizett Olivares Olivares, doyenne aux études, Tecnologico de Monterrey School of Medicine and Health Sciences, et coordonnatrice de l’IMELF-MCC

Activités récentes au Mexique

« L’un des objectifs stratégiques du Collège royal est d’établir des relations avec des partenaires internationaux pour les aider à développer leurs compétences en vue d’offrir de la formation médicale spécialisée et de créer leur propre système de soins santé durable, explique Oscar Casiró, MD, FRCPC, directeur régional de l’Amérique latine, Collège royal International.

« Notre collaboration avec la Tecnologico de Monterrey School of Medicine and Health Sciences demeure productive, dit-il. Nous avons récemment organisé deux ateliers sur le leadership pour les résidents ainsi que des ateliers de formation à l’intention des directeurs de programmes, qui étaient offerts par le personnel du Collège royal à Monterrey. L’IMELF-MCC fait état des résultats positifs de cette relation qui prend de l’essor. »

L’IMELF-MCC fait partie de nos moutures régionales de l’IMELF adaptées au contexte local. Pour en savoir plus : consultez notre site Web.