Étendre la pratique de la rhumatologie au Rwanda

Le 4 novembre 2022 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 3 minutes

Le Rwanda, un pays d’Afrique de 12 millions d’habitants, ne compte aucun rhumatologue en exercice à l’heure actuelle, malgré la prévalence des maladies rhumatismales dans la population. Carol Hitchon, MD, FRCPC, et Rosie Scuccimarri, MD, FRCPC, cherchent à établir une capacité en rhumatologie au Rwanda grâce au financement du programme de développement, d’aide et de collaboration à l’échelle internationale (DACI).

« La rhumatologie n’a jamais été considérée importante au Rwanda, surtout en raison de priorités économiques et de soins de santé conflictuelles », affirme la Dre Hitchon, rhumatologue établie à Winnipeg. « L’établissement de cette capacité est urgent tant le besoin est criant. »

La Dre Rosie Scuccimarri (au milieu) qui enseigne à des résidents (photo soumise)

Combattre les déficiences physiques chez les populations plus jeunes

Les maladies rhumatismales inflammatoires et autoimmunes sont des causes majeures de déficience physique partout dans le monde. Ces maladies reçoivent cependant peu d’attention dans de nombreux pays en voie de développement. En outre, ces maladies touchent souvent les personnes pendant les années les plus productives de leur vie, tant en matière de travail que d’éducation des enfants. Les répercussions de ces maladies sur les individus, les familles et la société sont donc importantes.

« Le fardeau des maladies rhumatismales peut être considérablement réduit avec un traitement optimal, mais la prise en charge est souvent complexe », dit la Dre Hitchon. Son projet d’améliorer le traitement des maladies rhumatismales au Rwanda vise deux objectifs principaux.

Le premier consiste à envoyer un résident ou une résidente en médecine interne du Rwanda suivre une formation surspécialisée de deux ans en rhumatologie à l’Université du KwaZulu-Natal à Durban, en Afrique du Sud. Le programme DACI financera les frais de scolarité et certains frais de subsistance. Le candidat ou la candidate reviendra ensuite au Rwanda avec des connaissances avancées qu’il ou elle pourra utiliser pour traiter des cas complexes et former d’autres médecins en rhumatologie.

Le deuxième objectif consiste à offrir une formation virtuelle en rhumatologie aux résidents en médecine interne du Rwanda. Un cours de 16 semaines permet de couvrir un large éventail de sujets liés à la rhumatologie. Des cours magistraux et des tutoriels en direct sont offerts par des enseignants bénévoles. Tous les travaux sont entrepris avec le soutien solide du Centre hospitalier universitaire de Kigali, au Rwanda. Le corps professoral inclut des rhumatologues africains, pour s’assurer que les sujets couverts sont adaptés à la culture.

« Nous suivons une approche de formation des formateurs, dans le cadre de laquelle les internistes rwandais développent leurs capacités et les mettent à profit pour former d’autres personnes de leur pays », explique la Dre Hitchon.

La Dre Hitchon affirme qu’un processus d’évaluation déployé après la tenue de programmes virtuels a aidé son groupe à améliorer la formation avec chaque cohorte. « Nous demandons toujours aux stagiaires et aux enseignants de nous dire ce qui a fonctionné ou non. Nous avons appris de notre première cohorte et nous avons adapté le matériel pour la deuxième. Nous conserverons ce processus d’évaluation. »

La Dre Carol Hitchon (photo soumise)

Un programme qui s’appuie sur des bases solides

La Dre Hitchon a acquis une vaste expérience de formation en rhumatologie en Afrique de l’Est. Avec ses collègues, elle a aidé des internistes d’Éthiopie, un pays de près de 115 millions d’habitants où aucun rhumatologue n’exerçait auparavant, à suivre une formation spécialisée en rhumatologie en Afrique du Sud. « Depuis 2021, ces rhumatologues fournissent des soins en Éthiopie et forment des stagiaires en médecine », précise la Dre Hitchon. Avec ses collègues, elle continue d’encadrer les nouveaux rhumatologues éthiopiens qui amorcent leur carrière clinique et universitaire.

Occasion de bénévolat

La Dre Hitchon est toujours à la recherche de bénévoles. L’aide de rhumatologues et d’Associés possédant une expertise technologique, notamment dans le domaine audiovisuel et l’utilisation d’outils pédagogiques, est recherchée.

Si vous désirez vous joindre aux bénévoles, veuillez envoyer un courriel contenant quelques renseignements à votre sujet à l’adresse daci@collegeroyal.ca, en faisant mention en objet du projet de les Dres Hitchon et Scuccimarri au Rwanda. Nous transmettrons votre courriel à la personne responsable du projet.

 


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer