Le Collège royal accueille favorablement l’investissement du gouvernement fédéral dans les soins virtuels

Le 4 mai 2020 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 1 min

Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada appuie le récent investissement de 240,5 millions de dollars du gouvernement fédéral pour améliorer la prestation des services de santé virtuels au Canada.

Nous encourageons le gouvernement fédéral à investir ces fonds dans l’amélioration de tous les aspects des soins de santé, incluant les soins spécialisés, en cette période sans précédent. Certains patients, dont ceux qui doivent subir des traitements et des interventions hautement spécialisés, devront encore se présenter en personne, mais nous pouvons faire mieux pour leur offrir des soins spécialisés plus près de chez eux. Les soins virtuels favorisent aussi l’accès aux professionnels de la santé, et facilitent l’interaction entre les médecins consultés et ceux vers qui ils dirigent les patients.

Plus tôt cette année, le Collège royal, l’Association médicale canadienne et le Collège des médecins de famille du Canada ont présenté 19 recommandations pour permettre et élargir la prestation de soins virtuels, notamment :

  • Élaborer des normes nationales encadrant l’accès aux informations sur la santé des patients.
  • Accroître le soutien aux organismes de réglementation en vue de simplifier les processus de demande et de délivrance des permis pour permettre aux médecins de prodiguer des soins virtuels partout au pays, sans égard aux frontières provinciales et territoriales.
  • Établir un cadre pour réglementer la sécurité et la qualité des services de soins virtuels.
  • Encourager les gouvernements provinciaux et territoriaux à concevoir, en collaboration avec les associations clés, de nouvelles grilles tarifaires de soins en personne et virtuels ne conférant aucun avantage fiscal.
  • Bâtir une formation en soins virtuels et l’intégrer dans les programmes des écoles de médecine et la formation continue des professionnels de la santé

Nous avons très hâte de voir les nouvelles ressources numériques qui seront mises à la disposition de la population canadienne suite à cet investissement.

Dre Susan Moffatt-Bruce
Directrice générale, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada


Mots-clés