Dr Azim Gangji : lauréat du Prix du directeur de programme de l’année 2021

Le16 septembre 2021 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 2 minutes

Azim Gangji, MD, MSc, Pharm, FRCPC, FACP, est directeur du programme de néphrologie à l’Université McMaster. Il va sans dire que le programme doit en grande partie son succès à l’énergie et aux innombrables heures que le Dr Gangji a consacrées à l’élaboration du cursus.

Un mentor extraordinaire

Certaines personnes choisissent de devenir éducateur alors que d’autres obéissent à une vocation; le Dr Gangji a vraisemblablement suivi sa vocation. Selon ses collègues, deux éléments clés expliquent sa brillante carrière au sein du programme de néphrologie : le Dr Gangji se soucie réellement des stagiaires et il repousse constamment les limites de l’innovation.

Le Dr Gangji affirme haut et fort n’avoir jamais occupé meilleur poste que celui de directeur de programme. Et il le confirme au quotidien. Malgré son horaire chargé, il a le don d’accorder la priorité absolue aux résidents. Non seulement il leur consacre du temps, peu importe l’heure, il prolonge souvent ses journées pour discuter de la planification des stages, de la planification de carrière et du bien-être des résidents.

Tout le monde sait que le Dr Gangji adapte les stages de perfectionnement en fonction des besoins des résidents. Il a créé un programme de perfectionnement d’un an en néphrogériatrie à l’Université McMaster, une formation complémentaire en transplantation rénale agréée par l’American Society of Transplant, une formation complémentaire en glomérulonéphrite et une formation complémentaire en dialyse à domicile. Il est bien connu pour sa capacité à personnaliser le programme d’études des résidents étrangers afin qu’ils puissent acquérir les compétences nécessaires à la pratique dans leur pays. Il trouve même des emplois aux conjoints des résidents étrangers afin qu’ils puissent les accompagner durant leur formation!

Repousser les limites de l’innovation

Même si son programme de néphrologie figure parmi les meilleurs au Canada, le Dr Gangji ne cesse d’innover et de l’améliorer. Au cours des deux dernières années seulement, il a développé…

  • un programme d’études en néphrologie-médecine palliative (le premier du genre au Canada);
  • un programme de néphropathologie longitudinale (également le premier du genre);
  • un nouveau programme de dialyse qui permet aux résidents de traiter des pathologies vasculaires en tant que médecins traitants juniors et de participer à différentes activités d’apprentissage sur la dialyse à domicile;
  • une subvention de recherche en néphrologie;
  • des prix pour souligner les contributions des résidents et célébrer leurs réussites.

Alors que la pandémie a complètement chamboulé la vie des résidents, leur formation fut épargnée. Le Dr Gangji a veillé à convertir les demi-journées universitaires en séances virtuelles, allant même jusqu’à offrir les ECOS en mode virtuel.

Ses collègues ont exprimé une profonde tristesse lorsqu’ils ont appris que le Dr Gangji quitterait son poste de directeur de programme en 2021. Selon eux, il était beaucoup plus qu’un directeur de programme; il était un mentor, un guide et un véritable modèle.

Mots-clés