Des sujets importants, un regard neuf

Personnel du Collège royal
11 juin, 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 1 min

Billet de notre blogueur invité, le Dr Kelly Caverzagie

Lorsqu’on me demande pourquoi j’assiste à la CIFR chaque année, la réponse est simple : la CIFR traite de sujets importants en formation médicale, des problèmes auxquels notre communauté est confrontée au niveau international. À la CIFR, je découvre des solutions novatrices d’amis et de collègues du monde entier, dont ma propre institution peut s’inspirer localement.

La plupart des conférences auxquelles j’assiste visent surtout à informer les participants des changements les plus récents de la réglementation ou à leur présenter des mises à jour sur une maladie ou un état clinique. Même si elles sont pertinentes sur le plan éducatif, ces conférences n’alimentent pas ma réflexion et ne me permettent pas d’explorer de nouvelles solutions. La CIFR me permet de faire ce que je veux faire, plutôt que de faire ce que je dois faire.

Les thèmes de la conférence sont novateurs, opportuns et importants. Celle-ci repousse les limites et aide notre communauté à promouvoir nos objectifs collectifs partout dans le monde, au lieu d’écouter passivement afin de pouvoir « répondre à tous les critères ». En somme, avec son regard neuf et l’éventail des points de vue exprimés, la CIFR amène les participants à s’engager.

La mise en œuvre de l’approche par compétences en formation médicale et l’amélioration de l’environnement d’apprentissage clinique font partie des thèmes des conférences antérieures, et celle de cette année portera sur la promotion de la diversité et de l’inclusion en formation médicale et dans d’autres domaines. Chacun des thèmes fait souvent l’objet de discussions au centre médical de la University of Nebraska, ainsi que dans votre programme ou institution, j’imagine.

Ce qui rend la CIFR si spéciale est son caractère international; elle attire des participants du monde entier afin de contribuer aux échanges. En fait, au cours des cinq dernières années, 33 pays y ont été représentés et on peut s’attendre à ce que nombre continue d’augmenter. J’ai parlé à nombre de ces participants, et ceux-ci sont ravis d’avoir choisi de s’y rendre. Ils se disent très satisfaits que celle-ci leur ait donné l’occasion de réfléchir, de participer, d’échanger avec des pairs et surtout de passer à l’action afin de trouver des solutions aux problèmes signalés en formation médicale.

Je vous encourage fortement à assister à la CIFR 2019. J’espère que vous serez des nôtres à Ottawa!

Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submit