Série de profils des pionniers de La CPC

 Conseils de la Dre Corey sur La compétence par conception

LANCEMENT : à déterminer

Dre JoAnn Corey


Responsable de l’approche par compétences en formation médicale | Université McMaster


Discipline :
Psychiatrie

Ressource préférée sur le perfectionnement du corps professoral :
Site Web du Collège royal sur la CPC



Quelles grandes leçons avez-vous tirées durant la mise en œuvre de la CPC?

Vous devez avoir le sens de l’organisation et utiliser le système qui vous convient. Choisissez bien vos ressources, identifiez chaque chose, songez aux étapes qui vous permettront de réaliser vos objectifs et établissez un calendrier d’activités. La mise en œuvre de la CPC n’est pas une mince affaire; il ne faut négliger aucun détail.


Quel a été votre plus grand défi lors de la mise en œuvre de la CPC?

La gestion du temps. Il y a tant à faire! La charge de travail du responsable de l’approche par compétences en formation médicale est énorme s’il faut en plus accomplir d’autres tâches; il faut donc être extrêmement bien organisé.


Quels conseils donneriez-vous à d’autres directeurs de programme?

Il faut se préparer à l’avance et consulter les directeurs de programme et les responsables de l’approche par compétences en formation médicale d’autres disciplines qui sont passés par là. Les ateliers sur la CPC présentés par les universités et le Collège royal sont très utiles; je leur conseillerais donc d’y assister. Ne jamais hésiter à demander conseil aux comités et aux groupes de travail pour prendre des décisions. Nous sommes entourés de personnes brillantes et créatives; pourquoi ne pas en profiter?


Quelle stratégie avez-vous adoptée pour mobiliser vos enseignants et gérer leurs attentes?

J’ai d’abord expliqué les concepts généraux de la CPC, puis je me suis attaquée aux détails pratiques et propres à l’approche par compétences en formation médicale. J’ai préparé une présentation sur les menus détails, une étape à la fois; après tout, c’est ce que les enseignants veulent connaître.


D’après vous, quels avantages la CPC procurera-t-elle à votre programme?

Les superviseurs accomplissent déjà un boulot exceptionnel en formulant des commentaires aux résidents, mais j’espère que le processus s’améliorera avec la CPC. Puisque les résidents recevront désormais des commentaires au quotidien, ils devraient ainsi pouvoir les intégrer à leur pratique. Aussi, nous pourrons intervenir plus rapidement auprès des résidents en difficulté.


Quels outils utilisez-vous pour mobiliser les enseignants?

J’ai présenté des conférences en grands groupes et en petits groupes aux membres de chaque division clinique. Nous offrons des ateliers sur la présentation de commentaires et de détails sur l’évaluation de certaines APC. Chaque mois, le bulletin du directeur fait état de la progression de l’approche par compétences au sein de notre programme, et toutes les deux semaines, nous envoyons des nouvelles éclair (une page) sur un aspect particulier de l’approche par compétences en formation médicale. Notre département consacre également une page Web à l’approche par compétences en formation médicale. Les enseignants et les résidents sénior ont aussi beaucoup apprécié les guides d’orientation.


Quelle est votre plus grande source de fierté dans votre cheminement vers la CPC?

Il est encore trop tôt pour se prononcer, mais je suis enchantée de voir les enseignants travailler en collégialité depuis que le programme a adopté la CPC. Ils assistent à plus de séances de perfectionnement, ils se réunissent davantage et ils partagent leurs stratégies d’enseignement. Il fait bon de collaborer pour améliorer la formation!