CanERA : Améliorer la formation des résidents, ensemble

Personnel du Collège royal
juin 25, 2019 | Auteur: Personnel du Collège royal
Lecture de 1 min

Canadian Excellence in Residency EducationLe lancement du nouveau système d’agrément des programmes de formation médicale postdoctorale, appelé CanERA (Excellence dans l’agrément des programmes de résidence), aura lieu en juillet, après des années de collaboration fructueuse entre le Collège royal, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège des médecins du Québec (CMQ).

Ces trois collèges, qui forment le Consortium canadien d’agrément des programmes de résidence (CanRAC), établissent des normes nationales de haut niveau pour l’évaluation et l’agrément des programmes de résidence et de la formation médicale postdoctorale dans les 17 facultés de médecine au Canada.

Le CanRAC a amorcé la planification de la réforme du système d’agrément en 2013, s’inspirant de la rétroaction des partenaires de l’agrément des programmes de résidence et des changements en cours dans le domaine de la formation médicale, comme l’approche par compétences en formation médicale. Le CanERA vise notamment à faire en sorte que la formation des résidents les prépare à répondre aux besoins de la population qu’ils serviront, et s’inscrit dans la priorité stratégique de La compétence par conception (CPC).

« L’élaboration de CanERA a permis aux trois collèges de mettre de l’avant leur vision commune de l’agrément afin d’offrir aux Canadiens les meilleurs médecins qui soient, a affirmé la Dre Louise Samson, directrice adjointe à la Direction des études médicales au Collège des médecins du Québec. Notre collaboration soutenue est à l’origine du succès obtenu et une grande source de satisfaction. »

Le processus de transition vers le CanERA n’a pas été une mince tâche. Il a comporté trois phases d’essai de « prototypes », durant lesquelles les principes et les processus du nouveau système ont été évalués et peaufinés de manière itérative lors de plusieurs visites d’agrément.

« Durant le sommet collaboratif du CanRAC tenu en 2015, les vice-doyens aux études postdoctorales ont indiqué que le déploiement de CanERA ne serait fructueux que si des essais et des évaluations appropriés avaient lieu au préalable », a précisé Sarah Taber, directrice associée, Stratégies d’éducation et Agrément, au Collège royal. Les trois collèges ont déterminé ensemble les phases des prototypes permettant de satisfaire à cette exigence, ce qui a prolongé la durée du déploiement et l’utilisation de deux systèmes, mais cela en a valu la peine.

« Les trois collèges ont non seulement réussi à élaborer et à exécuter ce nouveau plan de déploiement, mais aussi à faire valoir des valeurs fondamentales communes en matière de participation des partenaires, a ajouté Mme Taber. Nous avons entendu des commentaires élogieux sur l’efficacité de leur collaboration. »

Le Dr Richard Almond, directeur, Agrément, au CMFC, a indiqué que le leadership de CanERA par les trois collèges s’est efficacement modelé sur le rôle de collaborateur CanMEDS, « au point que les interactions entre les collèges ont toujours été harmonieuses ». Par exemple, selon le Dr Almond, il était difficile, d’après le contenu des échanges, de dire qui prenait la parole lors des téléconférences. « Nous nous entendions sur les objectifs à atteindre. »

Cette approche collaborative du CanRAC a également marqué l’élaboration du Système canadien de gestion de l’agrément (CanAMS), la plate-forme numérique de CanERA. D’ici le 1er juillet 2019, les 17 facultés de médecine à l’échelle du pays auront accès au système CanAMS.

Pour en apprendre davantage : www.canera.ca