Améliorer les soins pour l’épilepsie dans les Caraïbes

Le 4 novembre 2022 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 3 minutes

En 2019, lorsque Dang Khoa Nguyen, MD, FRCPC, s’est rendu à Trinité-et-Tobago dans le cadre d’une mission d’enseignement en neurologie, le pays ne comptait que huit neurologues pour traiter une population de plus de 1,34 million de personnes.

« Le manque d’accès à des soins neurologiques de base est un problème dans les Caraïbes », explique le Dr Nguyen. Ce dernier, en collaboration avec un groupe de neurologues de La Ligue canadienne contre l’épilepsie (LCCE), un organisme dont il a été président, utilise du financement du programme de développement, d’aide et de collaboration à l’échelle internationale (DACI) pour appuyer ses travaux visant à améliorer le diagnostic et la prise en charge de l’épilepsie dans cette région du monde.

Un travail dont les répercussions se font davantage ressentir dans les Caraïbes

Le Dr Nguyen est professeur au Département de neurosciences de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’épilepsie et l’anatomie fonctionnelle du cerveau humain. Ayant réalisé de multiples missions d’enseignement avec la LCCE à travers le monde, il est convaincu que c’est dans les Caraïbes que les efforts du groupe peuvent avoir le plus d’impact, car c’est là où se trouvent certains des pays les plus pauvres du monde.

« La rareté des neurologues spécialisés en épilepsie et des techniciens en neurophysiologie limite la prise en charge appropriée des patients atteints d’épilepsie dans la région », dit-il. Parallèlement, le manque d’infrastructure et d’expertise en éducation crée quant à lui un cycle où ces lacunes persistent.

De gauche à droite : Dr Luca Ratti, CHU de Martinique, Morris Scantlebury, MD, FRCPC, Dr Nicholas Maraj, Eric Williams Medical Sciences Complex, Anne Lortie, MD, FRCPC, Dang Khoa Nguyen, MD, FRCPC, et Dr Avidesh Panday, Eric Williams Medical Sciences Complex, après un séminaire sur l’épilepsie présenté au Eric Williams Medical Sciences Complex à la Trinité (photo soumise)

Diagnostic et prise en charge améliorés

Le Dr Nguyen affirme que l’enseignement que lui et son équipe ont prévu améliorera les soins globaux de l’épilepsie. Cet enseignement permettra aux médecins de poser des diagnostics exacts, de prescrire les médicaments les plus appropriés et de mieux interpréter les électroencéphalogrammes (EEG). « Pour assurer le traitement de l’épilepsie, il est d’abord essentiel de diagnostiquer la maladie, puis de déterminer le type de crises convulsives ou de syndrome épileptique présenté par la personne. Notre formation procurera plus d’indépendance aux médecins locaux, qui pourront ainsi poser ces diagnostics et contrôler l’état clinique des patients plus efficacement », dit-il. Le projet permettra de relever les défis de trois façons principales :

  • par une amélioration de l’accès et de l’interprétation des EEG, qui sont la pierre angulaire du diagnostic de l’épilepsie;
  • par une offre de consultations éducatives, y compris des cliniques virtuelles, par l’équipe du Dr Nguyen, ce qui peut s’avérer tout particulièrement utile pour le diagnostic et la prise en charge des cas d’épilepsie particulièrement complexes. Les centres canadiens d’épilepsie seront jumelés à des médecins caribéens locaux pour favoriser la création de partenariats à long terme;
  • par la tenue annuelle de séminaires et de visites en personne et l’accueil de stagiaires à l’Université de Montréal par l’équipe du Dr Nguyen afin de garder le contact. En plus de renforcer la formation offerte dans le cadre du projet, les séminaires faciliteront le réseautage et feront la promotion de la collaboration entre les îles caribéennes.

De la formation sera bien offerte en ligne, mais « rien ne vaut les visites en personne », précise le Dr Nguyen. « Le financement provenant du programme appuiera nos voyages à la Trinité, à la Grenade et dans d’autres pays, afin que nous puissions donner des cours en personne. »

Former de futurs leaders

L’objectif global du projet est de créer des leaders locaux en matière de diagnostic et de prise en charge de l’épilepsie. Ces leaders pourront ensuite enseigner à la prochaine génération de médecins dans les Caraïbes. « Ce n’est pas le nombre de personnes que nous formons qui compte », précise le Dr Nguyen. « Ce qui est important, c’est la qualité de la formation reçue par les stagiaires, qui pourront ensuite la transmettre à leur communauté. »

Occasion de bénévolat

Le Dr Nguyen est toujours à la recherche d’Associés qui souhaitent s’investir et aimerait connaître l’opinion de ceux qui participent à des initiatives de santé mondiale ou qui les organisent.

Si cela vous intéresse, écrivez-nous un courriel à l’adresse daci@collegeroyal.ca, en faisant mention en objet du projet du Dr Nguyen dans les Caraïbes; ajouter aussi quelques détails à votre sujet. Nous transmettrons votre courriel à la personne responsable du projet.


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer