10 livres à lire cet été

Le 27 juillet 2021 | Auteur : Personnel du Collège royal
Lecture de 3 minutes

Tous les étés, nous publions une liste de livres recommandés par des médecins spécialistes et des résidents. Voici les choix de cette année.

Vous avez d’autres idées? Laissez-nous un commentaire; poursuivons les échanges!

Avis de non-responsabilité : Tous les livres dans cette liste ont été recommandés par des Associés ou des résidents; leur présence n’implique aucune approbation des livres comme tels ou de leur contenu par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

The Brilliant Life of Eudora Honeysett (2020)

Annie Lyons

« Ce livre traite de l’influence qu’une personne peut exercer. On ne devrait jamais sous-estimer la bonté. » – Janet Walker, MD, FRCSC, chirurgienne générale en Nouvelle-Écosse

Lost Immunity: A Thriller (2021)

Daniel Kalla

« Dernier best-seller canadien du Dr Daniel Kalla, un urgentologue fort apprécié de Vancouver, ce thriller écrit avant la pandémie de COVID-19 se lit d’une traite. Il est question des rouages médicaux et politiques de la gestion d’une épidémie, que nous avons appris à connaître bien malgré nous », explique Anna Nazif, MD, FRCPC, psychiatre aux hôpitaux généraux de Vancouver et de Burnaby. « L’intrigue se déroule après la pandémie de COVID-19, dans le cadre d’une autre épidémie; on y décrit les relations complexes entre la santé publique, le grand public, les fabricants de vaccins et les antivaccins », ajoute Elizabeth M. Wallace, MD, FRCPC, psychiatre à Calgary.

L’Œil le plus bleu (1970)

Toni Morrison

« Rédigé sous forme narrative, ce livre décrit l’omniprésence et la cruauté du racisme selon le point de vue d’une jeune afro-américaine pendant la Grande Dépression en Ohio ». – Tara D’Ignazio, MD, résidente de quatrième année en cardiologie adulte, Université de Montréal

Cheval indien (2017)

Richard Wagamese

“Une histoire touchante, bouleversante. En ces temps de réconciliation entre peuples autochtones et canadiens, le drame des orphelinats pour jeunes autochtones; il a s’agit d’une lecture tout indiquée » – Claude Brière, MD, FRCPC, gastroentérologue à Trois-Rivières (Qué.)

Indigenous Toronto: Stories that Carry This Place (2021)

Denise Bolduc, Mnawaate Gordon-Corbiere, Rebeka Tabobondung, Brian Wright-McLeod, John Lorinc (rédacteurs)

« Si vous exercez ou suivez une formation à Toronto, voilà une excellente façon d’en apprendre plus sur l’histoire du pays et des premiers peuples. J’ai particulièrement aimé le récit intitulé ‘The Two Lives of Dr. O’ au sujet d’un Kanienkehaka qui a obtenu un diplôme de médecine de l’Université de Toronto en 1867 ». – Kat Butler, MD, MSc(A), troisième année en anesthésie, Université de Toronto

We Are All Perfectly Fine: A Memoir of Love, Medicine and Healing (2021)

Jillian Horton

« Ce livre nous rappelle, de façon saisissante, l’importance de prendre soin de nous, en tant que médecins, si nous voulons prendre soin des autres. » – Susan D. Moffatt-Bruce, MD, FRCSC, PhD, MBA, FACS, directrice générale, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Range : Le règne des généralistes – Pourquoi ils triomphent dans un monde de spécialistes (2019)

David Epstein

« Ce livre traite de l’apport des généralistes dans un monde qui valorise la spécialisation. L’auteur présente une vue d’ensemble, puis étudie les domaines sportif, scientifique, artistique et littéraire pour établir la valeur des généralistes dans un monde moderne et complexe. » – Brinda Balachandra, MD, FRCPC, anatomo-pathologiste au Royal Alexandra Hospital à Edmonton

Story, Not Study: 30 Brief Lessons to Inspire Health Researcher as Writers (2021)

Lorelei Lingard, Christopher Watling

« Tous les chercheurs universitaires devraient lire ce livre pour améliorer la qualité de leur travail et susciter l’intérêt de leurs lecteurs. » – Ricardo Viana, MD, FRCPC, spécialiste en médecine physique et réadaptation, Parkwood Institute, London (Ont.)

Five Perspectives on Teaching: Mapping a Plurality of the Good (2nd edition, 2017)

Daniel D. Pratt and Dave Smulders and Associates

« Si vous enseignez aux étudiants en médecine et aux résidents, ce livre propose un cadre de réflexion plus général sur l’enseignement. Il est assez révélateur, car il va bien au-delà du point de vue médical traditionnel, souvent limité, au sujet du rôle d’enseignant. Ce faisant, il propose de nombreuses pistes pour devenir de meilleurs enseignants. » – Stephen Pinney, MD, FRCSC, chirurgien orthopédique à la Cleveland Clinic, Cleveland (États-Unis)

Nous, c’est qui? Une Histoire des hommes et des femmes du Québec (2015)

Monique Fournier

« J’ai découvert ce livre en fouinant à La Librairie du Soleil, entre les fermetures pandémiques. J’apprécie beaucoup le style et je suis ravie d’en apprendre un peu plus à propos des événements et des personnages qui ont eu une influence sur ce que nous sommes devenus. Ces découvertes sont particulièrement utiles pour encadrer les discussions sur l’égalité, la diversité et l’inclusion. Il semble qu’il soit important de mieux se connaître pour pouvoir comprendre les autres. Bonne lecture! » – Guylaine Lefebvre, MD, FRCSC, FACOG, directrice exécutive du Bureau des programmes et de la mobilisation des membres, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada


Liens connexes

11 livres à lire cet été (2020)

D’autres lectures d’été! (2020)

13 livres à lire cet été (2019)

D’autres lectures d’été! (2019)

Palmarès des meilleurs livres suggérés (2017)


Mots-clés


Laissez un commentaire. Afin de réduire le courrier indésirable, les commentaires sont examinés avant d'être affichés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Envoyer

Henri André Ménard | July 28, 2021
Une lecture qui devrait être requise pour mieux comprendre et apprécier la culture autochtone dans sa relation avec la nature et son respect pour le vivant. KUKUM, roman de Michel Jean, Éd. Libre Expression, septembre 2019 (224 pages). Prix littéraire France-Québec 2020. Le roman raconte l’histoire d’Almanda Siméon, sa grand-mère, devenue orpheline alors que sa famille fuyait la grande famine d’Irlande, qui fut recueillie par une famille québécoise francophone et qui partagea la vie nomade des Innus de Pekuakami (Lac St-Jean-Saguenay).